Jurys 2024

Affiche-reseauxsociaux+site4

Les jurys de fin d'année et d'études se dérouleront du 27 mai au 24 juin 2024 inclus. Ouverts à tout.e.s, c'est l'occasion de découvrir les travaux de nos étudiant.e.x.s !

Découvrez le planning

Le Graduation Show - exposition des projets de fin d'études des étudiant.e.x.s de Master - est prévu du 13 au 15 septembre et du 20 au 22 septembre, vernissage le 12 septembre (Informations à venir)

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

J'oublie tout

Affiche_Master_2_Peinture_v3 (1)_page-0001

« Je mets un tableau sur un mur. Ensuite j'oublie qu'il y a un mur. Je ne sais plus ce qu'il y a derrière ce mur, je ne sais plus qu'il y a un mur, que ce mur est un mur, je ne sais plus ce que c'est qu'un mur, je ne sais plus que dans mon appartement il y a des murs, et que s'il n'y avait pas de murs il n'y aurait pas d'appartement. Le mur n'est plus ce qui délimite et définit le lieu où je vis, ce qui le sépare des autres lieux, il n'est plus qu'un support pour le tableau. Mais j'oublie aussi le tableau. J'ai mis le tableau sur le mur pour oublier qu'il y avait un mur, mais en oubliant le mur j'oublie aussi le tableau. Il y a des tableaux parce qu'il y a des murs. Les tableaux effacent les murs, mais les murs tuent les tableaux (…)1»

J’oublie tout réunit les récents travaux des étudiant·e·x·s de Master 2 Peinture. L’exposition témoigne de la très grande diversité des pratiques et préoccupations qui animent l’atelier. Face à cette diversité, il est tout aussi difficile qu’artificiel d’imaginer une thématique générale, qu’elle touche aux aspects les plus formels et/ou conceptuels des projets. Se partage néanmoins une exigence commune : rendre prégnant ce qui échappe aux discours, voire aux images elles-mêmes. En d’autres termes, lutter aux limites de son imaginaire, chercher à le rendre KO, au risque de ne plus « vraiment savoir » et pour cette raison même, risquer un choix. Faire le pari de la peinture, c’est refuser à la fois le mur et le tableau. C’est un jeu où il faut nécessairement oublier les évidences, les images mortes et les chemins déjà conquis. Jeu de dupes, mais qui de support en support, forme un mouvement irréductible à toute objectivation et littéralité. Non plus un tableau ou un mur, mais la possibilité d’un déplacement, d’une aventure qui  toujours s’initie d’un savant oubli.

[1] Georges Perec. Espèces d’espaces, 1974.

Lire plusLire moins

OFF SCHOOL

the good the bad and the ugly poster

L’acte photographique est un acte de création, souvent individuel, mais dont le résultat est destiné à la médiation et à la monstration publique.
Suite à l’invitation de Hangar, l'atelier Photographie présente des extraits de travaux d'étudiant·e·x·s, en privilégiant celles et ceux qui seront prochainement diplômé·e·s.

Est-ce cela que vous proposez ?

Affiche jury MDA finale

Le temps d'une semaine, 12 étudiant·e·x·s de l'Atelier de Dessin ont élu domicile à la Maison des Arts de Schaerbeek pour y présenter le résultat de leurs recherches de Master 2. Réparties dans toute la demeure, les réalisations émergées du Dessin se dévoilent et s'offrent au regard comme des propositions plastiques singulières, politiques et poétiques.

Showing master danse

copie-de-cmargaux-briand-cb2023_devenir-imperceptible-charly-molle-cousin.jpeg (1)

Après deux années intenses de découvertes, de recherche et de rencontres, les étudiant·e·x·s sortant·e·s du Master Danse et pratiques chorégraphiques vous ouvrent les portes de leur studio pour une première présentation publique de leurs projets personnels.

Réservation sur charleroi-danse.be

Programme

  • 15h00: Yuika Koizumi - Salle Bodega
  • 15h45: Caroline Roche - La Raffinerie > Salle le Cube
  • 16h30: Justine Richard - La Raffinerie > Salle Mezzanine
  • 17h45: Lou Viallon - Salle Bodega
  • 18h30: Aimée Gaster - La Raffinerie > Salle le Cube
  • 19h45: Garance Maillot - La Raffinerie > Salle Mezzanine
  • 20h30: Vio Hugo Lacroix - Salle Bodega
  • 21h15: Charly Molle Cousin - La Raffinerie > Salle le Cube
  • 21h45: Louisa Viret - La Raffinerie > Salle des Machines

Actes

Présentation des travaux de diplôme des étudiant·e·x·s de Master 2 Communication visuelle et graphique

Lire plusLire moins

Prétextes

illu jury avec-logo

Écrire un roman est un prétexte pour parler d’autre chose. De la même manière que les insectes sont délicats avant de faire peur, la moisissure est douce avant de dégoûter, ou encore, et c’est la dernière comparaison, l’amour fait peur avant d’être doux.
Il y a au moins autant de choses à faire qu’il existe de récits dans les livres, et en dehors. Il y a moins de récits que de choses qu’on peut imaginer faire.
Écrire, c’est faire la différence des deux.
Le 18 juin 2024, à la Maison poème, dix auteur·ice·s issu·e·s du Master Textes et création littéraire prédisent leurs textes à travers dix lectures performées.

© Louise Valentine

Lire plusLire moins

Faire Livre !

A4—affiche-vernissage-2 (1)_page-0001

Présentation des travaux de diplôme des étudiant·e·x·s de Master 2 Design du livre et de papier

La cendre des Héléades

Elles ont choisi la céramique comme médium pour s’exprimer. Elles tissent des histoires avec la matière qu’elles transforment. Elles disent que leur ressource principale est l’argile, mais c’est parfois le textile, le son, le temps, les souvenirs, l’histoire.

LUNA ARPY THEA ROXANE

Elles ont choisi les Héléades pour accompagner leur travail de diplôme, telles des naïades d’eau douce, ou peut-être aussi des Guérillères. Elles vous invitent à venir découvrir leurs projets lors de cette exposition qui clôture leurs années d’études. Des cendres émergera un monde nouveau qui commence pour chacune d’elles.

Faites la ligne, jamais le point

affiche

Présentation des travaux de diplôme des étudiant·e·x·s de Master 2 Design textile

Utiles et possibles

Présentation des travaux de diplôme des étudiant·e·s de Master 2 Design industriel

Clap Clap Clap

unnamed

Les étudiant·e·x·s de Master 2 Gravure et image imprimée présenteront leurs travaux de fin d'études à l'Atelier 34zero.

Découvrez les sept projets de diplomé•e•s explorant la multiplicité à travers l'installation, la sérigraphie, la lithographie, le dessin, l’édition, le son, la vidéo et l'objet. Sur les murs comme au sol, explorez les thèmes de la domesticité, du colonialisme, de la mémoire, et de la perception.

Démonstration performative à 18h (durée 45 min.)
Violette Grognard présentera son jeu de société "Dans La Maison Vide" - un jeu de société autobiographique issu de ses recherches sur les souvenirs domestiques de son enfance, comprenant des éléments textuels et graphiques.

Accessoires 2024

INVITATION LA CAMBRE ACCESSOIRES 2024 LOGO (1)

L'atelier Accessoires présente les collections des étudiant·e·x·s de Master 1 et 2 à la Fondation Blan.
De la maroquinerie, bijouterie, métallurgie, chapellerie, des souliers, des objets-à-porter et des tas d’idées sur l’accessoire de mode.

Lire plusLire moins

(Pas si) Fragile! 2024

013_THORCIE_PasSiFragile_RS_STORY1

(Pas si) Fragile!, the Next Performance Art Generation est un tremplin biennal, mettant en lumière de jeunes artistes impliqué·e·s dans l’art de la performance. La formule change à chaque édition. La version 2024 se déroule au Studio Thor, porteur du projet depuis 2020, aux Halles de Schaerbeek et à la Balsamine.

Vous y découvrirez, comme lors des éditions précédentes, de jeunes artistes issu·e·s récemment des écoles d’arts visuels de Wallonie-Bruxelles. Ces écoles consacrent en effet une partie de leur cursus à l’art performance, répondant ainsi à la dynamique nouvelle de ces pratiques dans le champ artistique professionnel. Mais cette année, l’opération s’étendra à la présentation de travaux d’une quinzaine de jeunes artistes venu·e·s d’Europe : Finlande, Grèce, Irlande, Pologne et Slovénie.

Au total, une trentaine d’artistes émergents composeront ce programme intensif de 3 jours, au croisement des pratiques d’ici et de 2 projets internationaux : « Performing Identity » et « Time For Live Art ».

(Pas si) Fragile! 2024 est un projet du Studio Thor, en collaboration avec l’ENSAV La Cambre, les Halles de Schaerbeek et La Balsamine. Sélection belge effectuée grâce aux suggestions de erg, Le 75, ARBA/ESA (ISAC), Arts², Beaux-Arts de Liège, Académie des Beaux-Arts de Tournai. Avec l’aide de l’Union européenne, programmes Europe Créative et Erasmus+ (partenariats stratégiques), et de la Promotion de Bruxelles.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Journée d'études - session 2024

Journée d'études 2024

HYBRIDER LE SENSIBLE ET LES SAVOIRS #2
Les chercheurs à l’œuvre à La Cambre

Cette journée d’étude désormais bisannuelle a pour objectif de présenter le travail de recherche en cours au sein de l'école (sur l’art, en art, par l’art). Elle se conçoit aussi comme une plate-forme d’échanges favorisant la rencontre et le dialogue en donnant la parole à différents chercheurs·euses parfois dispersé·e·s dans l’école : étudiant·e·s, enseignant·e·s, doctorant·e·s, etc.

La forme de la journée trouble intentionnellement le modèle académique en s’ouvrant à plusieurs dispositifs : présentation, retour d’expérience, table-ronde, débat, projection, exposition, performance, etc. Dans le même esprit, le contenu des échanges ne se limite pas à la présentation objective des intentions ou des conclusions d’une recherche, mais concerne tout autant la réflexion subjective sur les défis de la recherche, les situations vécues tant sur le plan intellectuel que matériel, les conditions pragmatiques de présentation des résultats d’une recherche, les rapports de force avec le modèle universitaire, etc.

Tous les formats de recherche sont concernés ici, sans hiérarchie, pour la construction progressive d’une communauté transversale au sein de l’école (mémoires de fin d’études de la Finalité approfondie, doctorats en Art et sciences de l’art, projets FRArt/Fonds de recherche en art, ainsi que tout projet de recherche développé au sein ou à partir de l’école).

Inscription obligatoire

PROGRAMME

8h45-9h15 accueil / café

  • introduction par Benoît Hennaut et Éric Van Essche (ENSAV)
  • Qu’est-ce qui se joue dans nos bibliothèques ? Une ethnographie de l’attachement au livre dans l’espace domestique (Jeanne Champenois-Masset, mémorante)
  • Constellation d’imaginaires spatiaux : repenser nos liens à l’Espace et à la Terre par l’étude des récits alternatifs du Cosmos (Louise Charlier, doctorante)
  • Caractère d’échappement (Émilie De l’Arbre, mémorante)
  • Et le feu se propagea à La Cambre (Les nouveaux habits du colportage, FRArt)
  • Handicap visuel et image (Jeanne Train, mémorante)
  • Un autre moins évident. Art, création et recherche (Marion Bocquet-Appel, doctorante)
  • table-ronde sur l’encadrement de travaux de recherche (Aline Baudet, Olivier Drouot, Caroline Andrin et Aleksandra Chaushova)

12h30-14h déjeuner

  • introduction par Céline Chazalviel (a/r art-recherche)
  • Intermodulations : perception créative, vers un art de la relation (Cédric Dambrain, FRArt)
  • Le temps de l’écoute (Alexandra Lécuiller, doctorante)
  • À la recherche de l’identité culturelle Kongo : la filière de la morue (Beau Disundi, mémorant)
  • Tirer d’autres fils de la recherche au-delà de l’école (Lissa Choukrane, chercheuse)
  • La production d’œuvres en série (Hadrien Loumaye, doctorant)
  • Archives rescapées de l’IGN : explorer, faire parler et archiver les pratiques cartographiques (Atelier cartographique, FRArt)

17h drink de clôture

Plan d'accès ci-contre

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Open 2024

Bureau Wolewinski—JPO_2024_affiche_final

La Cambre organise sa Journée Portes Ouvertes le samedi 23 mars de 10h à 18h !

OPEN, vous emmène à la découverte des différents cursus
OPEN, c'est une journée de rencontres avec les équipes pédagogiques, le Conseil des étudiant·e·x·s et la direction
OPEN, ce sont des expositions, des vernissages, des workshops

Vous trouverez ci-contre le plan et le programme détaillé de la Journée.

Informations diverses

  • Pour toute information concernant le Master Danse et pratiques chorégraphiques, nous vous invitions à vous rendre à la séance de présentation prévue le samedi 23 mars à l'INSAS (Rue Thérésienne 8) en salle N316 puis en salle i115 pour une rencontre avec professeur·e·s et étudiant·e·x·s.

  • Attention, il n’y a pas de parking possible sur l’ensemble du site de l'Abbaye de La Cambre

Design graphique : Bureau Wolewinski

Lire plusLire moins

Open 2024 / Amplifying

JPO_version2

La radio AB21 propose une journée de live radio, avec au programme des lectures, performances, dj set, talks par les étudiant·e·x·s et intervenant·e·x·s des différents projets au sein de l'école.

Écoutez en direct sur la chaîne Youtube d'AB21

Programme

  • 10h00 - AB21 Dj set
  • 10h30 - Présentation des ateliers techniques (Atelier bois/métal, Fab Lab, Récupérathèque de la Superfaktur, Bibliothèque)
  • 11h30 - Table ronde avec le Conseil Étudiant·e·x·s, et le Contact d'écoute étudiant·e·x·s (Présentation des différentes organisations étudiantes de l’école, Nouveau rôle de Personne de Confiance)
  • 12h15 - Questions/Réponses avec Benoît Hennaut, directeur, autour du projet du nouveau campus
  • 13h00 - Lectures d’étudiant·e·x·s en création littéraire
  • 13h30 - Lectures et échanges avec le nouveau collectif "LaCambreStudents4Palestine”
  • 14h15 - AB21 Dj set
  • 15h00 - Présentation du Module transdisciplinaire Création sonore et musique expérimentale avec Céline Gillain + Diffusion des créations sonores Sybilline Playland
  • 16h30 - AB21 Dj set
  • 17h00 - Présentation du projet Performing Identity La Cambre x SEPTANTECINQ
Lire plusLire moins

Open 2024 / Exposition Ne pas toucher

Capture d’écran 2024-03-19 à 14.32.18

L'exposition « Ne pas toucher » est une sélection d'oeuvres de 10 étudiant·e·x·s de M1, présentée dans le cadre de la Journée Portes Ouvertes. Elle vise à montrer la variété des médiums, la richesse des styles et la diversité des recherches, désormais possibles dans le champ de la peinture.

Lire plusLire moins

Open 2024 / Exposition Drawing by Moving

POSTER DRAWING by MOVING version 3

Chaque année Emilio López-Menchero, artiste et professeur dans l'atelier de Dessin, propose un workshop spécifique à dimension performative qui réunit pendant une semaine des étudiant·e·x·s du Master en Dessin de La Cambre et de l’académie des BA de Liège.

Il invite cette année des étudiant·e·x·s d’écoles d’Art de Palestine à se joindre à l'exercice. Inspiré par la dérive de l'International Situationniste et les psychogéographies d'Ivan Chtcheglov, le protocole proposé encourage les étudiant·e·x·s à s’assembler en trios, pour parcourir depuis le site de La Cambre et au hasard, la ville de Bruxelles, tels des « dessinateurs mouvant ».

L’exercice « Drawing by Moving », activé par l’échange et les trouvailles plastiques, se veut être une exploration du Dessin par le mouvement à travers toute une ville et un prétexte à découvrir ou redécouvrir ce qui jusque là semblait anodin.

Les réalisations présentées sont le résultat de ces explorations collectives.

Lire plusLire moins

Le SAS

KBK-logo-insta (1)-1

Le SAS est à la fois un espace et un moment entre l’école et l’après. Les étudiant·e·x·s en dernière année de Gravure et image imprimée à La Cambre proposent une exposition collective et évolutive, où le sas du KBK devient un personnage à part entière, accueillant tour à tour des propositions de différent·e·x·s étudiant·e·x·s; offrant des expériences variées autour du print, mais pas seulement. Le reste de l’espace est pensé comme une exposition où les travaux, bien qu’individuels, dialoguent ensemble en résonance avec ce qui a lieu dans le SAS.

Avec les oeuvres de Pietro Paolo Boccio, Sam Bouffandeau, Beau Disundi, Violette Grognard, Jeanne Train, Romane van Walré et Diane Waddington

Der marsch in die barbarei

format Insta post FINAL

L'atelier de Dessin invite Damien Deroubaix pour un workshop d'une semaine avec 12 étudiant·e·x·s Bachelor 3.

L'artiste philanthrope propose un dialogue plastique avec sa recherche liée à l'histoire, les désastres des guerres et les œuvres d'artistes en référence.

Le fruit de cette rencontre est à découvrir au petit atelier de Dessin.

Lire plusLire moins

Performer l’identité - L’art performance face aux enjeux de société contemporains

429959841_738184378457695_9198571947677977528_n

Du 17 au 25 février, les étudiant·e·x·s des écoles d'art de La Cambre (BE), l'ESA Le Septantecinq (BE), Magdalena Abakanowicz University of the Arts Poznań (PL), et Burren College of Art (IE) se sont réuni·e·x·s pour l'épisode 5 "Censure et Identité" du projet européen Performing Identity, à Poznan en Pologne à l'Université des Arts Magdalena Abakanowicz

La rencontre était constituée d’un cycle d’ateliers dirigés par des artistes/pédagogues/curateurs travaillant sur trois dimensions thématiques : L’Espace public et le Corps ; Politique et Art ; Censure, Genre et Démocratie. La semaine a culminé par un programme public de performance à la Galerie Jezuit // Galeria U Jezuitow.

Ateliers dirigés par Malgorzata Kazmierczak, Waldemar Tatarczuk, Ditte Berkeley, Karolina Kubik, Anna Kalawajtys, Marta Bosowska
Curateurs de la soirée de performances : Paulina Kempisti et Marta Ryczkowska
Conception et coordination du programme : Marta Bosowska

Save the date ! Prochain épisode à Bruxelles : (Pas si) Fragile ! du 24 au 26 avril à La Balsamine, Les Halles de Schaerbeek, au Studio Thor et à La Cambre.

Projet co-financé par l’Union européenne

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

La deuxième scène - Soirée de clôture actes 4 et 5

MP_240212-La-Deuxieme-scene2-scaled

Le 12 février, les étudiant·e·x·s de Master 1 Communcation visuelle et graphique présenteront leur travail réalisé pour l'Acte 4 du projet de la Deuxième Scène à la Maison poème !

Le projet La Deuxième Scène est un projet multiforme (conférences, lectures, études universitaires, spectacles) conçu pour lutter contre les inégalités de droits et de pratiques entre les hommes et les femmes dans le domaine du cirque, de la danse et du théâtre. Il s’est déroulé en 5 actes entre 2018 et 2023.

L’Acte 4 est l’étude qualitative au prisme inter-sectionnel menée par l’UCL sur la place des femmes dans le secteur des arts vivants en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les étudiant·es de l'atelier Communication visuelle et graphique ont travaillé à illustrer et rendre préhensibles les enjeux de l’étude.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

La Cambre, Campus et Centenaire 

Journée d'échange, de partage et d'écoute (anciennement "journée pédagogique"), la Journée Forum est faite pour créer un espace de dialogue transversal pour toutes les personnes faisant partie de la communauté de La Cambre.

Étudiant·e·x, enseignant·e·s, personnel administratif et technique, vous êtes donc tous et toutes invité·e·s à participer et faire vivre ce moment collectif !

Cette année, la Journée Forum sera consacrée à une série de partages, échanges et de discussions autour du centenaire de La Cambre et du futur Campus.

Pour nous permettre d’organiser cela au mieux, l’inscription est obligatoire via ce formulaire (actif jusqu’au vendredi 26 janvier 2024 inclus) : https://cloud.lacambre.be/apps/forms/s/L8g5o3nwEe4JLdcSgoAgtnso

> Déroulé de la Journée

Lunch 13h—14h
Lunch d'accueil au bâtiment A

14h—14h30
Présentation de la journée

14h30—15h30
— Groupe 1 : Exposition-rencontre organisée par l’équipe d’urbanistes/architectes CityTools - XDGA - Barbara Van der Wee. Sur base de différentes contributions, ce moment permettra d'alimenter la vision et les discussions sur l’avenir du campus.
— Groupe 2 : Atelier et discussions autour des propositions des projets proposés pour le Centenaire. (vous recevrez par après, un mail pour chacun des appels à contribution ouverts à l'ensemble de la communauté de La Cambre)

15h30—16h30 Inversion des groupes
— Groupe 2 : Exposition-rencontre organisée par l’équipe d’urbanistes/architectes CityTools - XDGA - Barbara Van der Wee, projet Campus.
— Groupe 1 : Atelier et discussions autour des propositions des projets proposés pour le Centenaire. (vous recevrez par après, un mail pour chacun des appels à contribution ouverts à l'ensemble de la communauté de La Cambre)

16h30—17h15
Moment convivial

17h30—19h30
Soirée forum ouvert organisé par l’équipe d’urbanistes/architectes CityTools - XDGA - Barbara Van der Wee.
Questions/réponses et présentation de la méthodologie de travail pour le futur Campus.

19h30
Drink

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

SIBYLLINE PLAYLAND

post_insta

Nous sommes cyborgs.
Nous vous invitons dans notre récit cyborg.

Avec le son, inventons une langue cyborgienne.

Avec les propositions de Zélie Boggio-Simon, Lissa Djata, Justine Ferrer, Lise Hugot-Jamme, Emmeline Jorion, Oumayma Kefi, Alessandre Mirgaux, Lola Nogué, Roxane Rajic, Amarine Rignanese, Thibault Rousselet, Justine Salamin, Louis Simon, Maori Thiénot, Angélina Verschueren, Mutsumi Xu.

Toutes les pièces ont été composées dans le cadre du module de Création Sonore et Musique Expérimentale à l’ENSAV La Cambre, en partenariat avec Q-O2 à Bruxelles. Le module propose un cadre privilégié d’écoute, d’expérimentation et de réflexion autour des questions liées au son, observées au travers du prisme des relations corps/ordinateur. Notre point de départ est le ‘Manifeste Cyborg’ de Donna Haraway.

Le module est enseigné par Céline Gillain, Myriam Pruvot, Julia Eckhardt et Caroline Profanter.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

OPEN SCHOOL

LaCambrePBF

L'atelier Photographie de La Cambre ouvre les portes d’un atelier hors-les-murs à proximité de Hangar à l’occasion du Photo Brussels Festival.

Durant 4 jours, du 25 au 28 janvier 2024, les étudiant·e·x·s de Bachelor 3 et de Masters travailleront sur leurs projets et leurs images tout en recevant le public du Brussels Photo Festival.

L’acte photographique est un acte de création, souvent individuel, mais dont le résultat est destiné à la médiation et à la monstration publique. Afin de créer des liens entre ces futur·e·s jeunes photographes et le public du BPF, les étudiant·e·x·s partageront leurs recherches, leur processus de travail et leurs expérimentations. Des enseignant·e·s en photographie de La Cambre (Hervé Charles, David De Beyter, Emmanuelle Indekeu, Tanguy Poujol, Kamand Razavi) se relaieront à leurs cotés. C’est l’opportunité d’une plongée dans la pédagogie de l’atelier, de la découverte de projets en construction et d’échanges dans un esprit de partage et de collaboration constructive.

Instagram lacambrephoto

Bliss, 2022 © Marthe Robin

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Ceramic Brussels x La Cambre

Capture d’écran 2024-01-08 à 16.20.27

Du 25 au 28 janvier se déroulera la première foire dédiée à la céramique contemporaine : Ceramic brussels ! Pendant plusieurs jours, près de 60 galeries, institutions et acteurs clé de la céramique contemporaine se réuniront dans une scénographie unique afin de mettre en avant la diversité de la céramique contemporaine, de soutenir la jeune création et de stimuler les nouveaux échanges entre artistes, institutions et galeries.

Plusieurs artistes diplômé·e·s de La Cambre présenteront leurs oeuvres :

Plus d'informations sur ceramic.brussels

Lire plusLire moins

Parfaitement Fragile !

course aveugles

Les étudiant·e·x·s du CASO Performance Pietro Boccio, Tina Carlini, Hovic Der Sarkissian, Azad Eurdekian, Joséphine Gelis, Amandine Kervyn, Anatole Mélot, Joséphine Suillaud, Amélie Van Liefferinge montrent leur travail à l’issue de sept semaines d’expérimentations avec Jacques André, Rocío Boliver, Tatiana Bohm, Ophélie Mac, Antoine Pickels, Alexandros Plomaritis, Darren Roshier, Gaëtan Rusquet

Lire plusLire moins

Journée art/recherche

402655921_679210174355116_1288216414910006913_n

Le 1er décembre, a/r invite le public pour une après-midi de rencontres et discussions dédiées à des contextes de recherche en art reposant sur un modèle Practice as research au Royaume-Uni (Robin Nelson) et en Flandres (Nico Dockx) ainsi que sur une inscription sociale et en démarche de co-création (Eve Gabriel Chabanon) ou encore selon une approche transciplinaire des arts de la scène (Renata Lamenza).

A l'occasion de cette journée Carolina Bonfim présentera la performance La Dernière archive. Performer le patrimoine disparu du Musée national de Rio de Janeiro et Miléna Trivier présentra le film Algorithms of Beauty, issus des projets de recherche liés aux Ecoles supérieures des Arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles soutenus par le FRArt et menés par les deux artistes entre 2021 et 2023.

Plus d'informations sur (http://art-recherche.be/fr/evenements/evt-art-research-day-2023)

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Territoires tissés

unnamed

L'exposition de restitution de Territoires tissés présente des textiles, des objets et documents témoignant des axes de travail et des porosités à l'œuvre au cours du projet. Les tissus et pièces mises en vente pendant l’exposition font l’objet de paiement en espèce exclusivement.

Territoires tissés est une collaboration entre l’AVPTTA, Association pour la valorisation et la promotion du tissage traditionnel d’Abomey au Bénin, les ateliers de Design textile, Design industriel et Architecture d’intérieur de l’ENSAV La Cambre, Bruxelles et l’EPA, Ecole du Patrimoine africain à Porto Novo, qui s’est déroulée entre 2019 et 2023.

Le travail investit les valeurs culturelles, techniques, patrimoniales et créatives offertes par le contexte des ateliers du palais du roi Agonglo. Il interroge la création et l’artisanat comme un terrain de rencontres, un levier d’émancipation et d’apprentissages pour tou·te·s les participant·e·s.
L’initiative est financée par Wallonie-Bruxelles International, avec le soutien de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

A l’heure où le coton fibre n’est plus transformé au Bénin, où la fripe occidentale et les productions délocalisées à faible coût en Asie envahissent le continent africain, la consommation de tissus locaux périclite, entraînant la dévalorisation de l’activité traditionnelle du tissage et la précarité des artisans. D’après les tisserand·e·s, la production tissée se limite à un éventail relativement étroit, reproduit de façon répétitive par pure nécessité économique. Dans ce contexte, Constant Adonon, responsable de l’AVPTTA, a sollicité L’ENSAV La Cambre en 2018 pour un échange à long terme de « donner-recevoir ». L’ENSAV La Cambre a convié l’EPA comme partenaire académique au Bénin.

Les ateliers de l’association sont implantés sur le site de l’ancien palais privé du roi Agonglo, qui installa la pratique de cet art sous son règne ( 8ème Roi du Dahomey 1789 - 1797 ). L’activité artisanale persiste sur ce site avec une trentaine de tisserand·e·s, et fait du Palais Agonglo le seul palais vivant de la ville d’Abomey aujourd’hui. Le tissage traditionnel du Dahomey représente un riche héritage déclinant une formidable diversité technique et esthétique. Les tissus produits sont à la fois fonctionnels et à la fois étroitement liés à des traditions et à des récits, ils sont sémantiquement, spirituellement actifs dans la collectivité.

Le Bénin ne comptant pas d’école de design ni d’artisanat, la transmission s’effectue oralement, Apprendre et valoriser la diversité de ce répertoire textile tout en y puisant de nouvelles perspectives créatives et économiques a constitué l’enjeu du travail interdisciplinaire, en rendant notamment visible sur le site même des ateliers tant les ancrages culturels que les nouvelles créations; en aménageant également le site pour optimiser l’accueil de visiteur.euse et les ventes sur place, rendre possible de nouvelles pratiques.

Au-delà des inévitables chocs culturels, interroger ensemble ces pratiques artisanales est une tentative de constituer un territoire commun, que chacun.e a investi selon sa motivation et sa spécialité. Le changement de perspective des séjours croisés à Abomey et à Bruxelles a permis la découverte et le partage sans angélisme des réalités respectives.

Site internet agonglovo.com
Instagram @territoirestisses

Les tissus et pièces mises en vente pendant l’exposition font l’objet de paiement en espèce exclusivement.
Une publication sur Territoires tissés est en cours d’élaboration pour début 2024.
Pré-vente publication 15 € (virement sur le compte BE67 0912 1205 7587 / communication virement : pré-vente publication TT + nom famille puis transmettre votre contact à helene.perreau@lacambre.be)

© Agnès Gibon

Lire plusLire moins

DESIGN MUSEUM X LA CAMBRE

20231010-vernissage-christophe-gevers-design-museum-0097

Jusqu’au 10 mars 2024, le Design Museum Brussels présente « Christophe Gevers, l’architecture du détail ». L’exposition vous invite à découvrir une figure majeure de l’architecture d’intérieur et du design belge et son univers unique, guidé par ce souci constant de d’humanisation des espaces construits.

De 1960 à 1993, Christophe Gevers était responsable du cours « Mobilier et agencement » à l’ENSAV La Cambre. A l’occasion de cette exposition, une sélection de travaux d’étudiant·e·x·s en B2 de l’atelier Architecture d’intérieur sont présentés. 30 ans après, iels se sont plongé·e·s dans sa pratique en questionnant son travail et ses enseignements, dans un effort de compréhension, d’appropriation ou de détachement critique.

A travers cette exposition, sous le commissariat de Giovanna Massoni, le Design Museum Brussels propose une reconstruction de l’univers professionnel de Christophe Gevers avec un ensemble narratif composé d’archives et d’objets, de documents et de témoignages. Elle s’envisage comme une promenade à travers ses archives, ses maquettes et ses pièces d’ameublement, qui, malgré une activité très riche entre les années 1960 et 1980, restent un patrimoine tangible et intangible peu exploré.

Avec les travaux de
Elise de Fays
Taïssir Hamza
Romane Girardeau
Marco Napolillo
Joachim Rossi
Manon Stonska

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Prix 2023

Suite aux Jurys en juin et de l'exposition Graduation Show en septembre, 14 prix ont été remis à 32 diplômé·e·s pour distinguer l'excellence et la qualité de leur travail de fin d’études.

— Prix des Amis de La Cambre
Oya (Gravure et image imprimée)
Maëlle Lucas-Le Garrec (Dessin)
Jana Katanic (Communication visuelle et graphique)
Hannah Todt (Espace urbain)
Maud Brunstein (Design textile)
Alba Suau (Peinture)
Matilde Frade-Gazeau (Design du livre et du papier)
Antoine Moulinard (Céramique)
Killian John Ryan (Peinture)
Maj-Britt Verheijen Van Dyck (Architecture d'intérieur)

— Prix SAFFCA
( Southern African Foundation For Contemporary Art)
Hannah Todt (Espace urbain)
Olivia Perce (Sculpture)

— Prix Fondation CAB
Thomas Tavernier (Peinture)

— Prix MAD Graduation
Axelle Maguila (Architecture d'intérieur)
Eun Ji Oh (Accessoires)
Marion Aeby (Design textile)
Noemi Orgaer (Design industriel)
Antoine Moulinard (Céramique)
Dylan Guillard (Stylisme et création de mode)

— Prix Fondation Boghossian
Celia Rancelot (Peinture)
Léonie Chauchat (Céramique)

— Prix Charleroi danse
Marion Dégardin (Danse et pratiques chorégraphiques)
David Ramalho (Danse et pratiques chorégraphiques)

— Prix Gallery Nosco
Zoé Kamalic (Communication visuelle et graphique)
Alexandra Van Leeuw (Architecture d'intérieur)
Emeline Degraeve (Peinture)
Hadrien Loumaye (Peinture)

— Prix Marc Minjauw
Alba Suau (Peinture)

— Prix « Fil fou » Jean-Louis Dupont
Maud Brunstein (Design textile)

— Prix Servix
Anatole Mélot (Photographie)

— Prix du Fonds Roger De Conynck
Camille Peyre (Photographie)
François Jacquemin (Photographie)

— Prix ELLE
Raquel Van Oost (Stylisme et création de mode)

— Prix SOFAM Célestin Verheyden (Stylisme et création de mode).

— Prix Maison Lefebvre
Corentin Descamps (Peinture)

© Luca Nuvolone

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Séance de rentrée académique 2023

unnamed

La Cambre organise sa séance de rentrée académique 2023-2024, le mercredi 11 octobre à partir de 18h.

Le programme de la soirée comprendra la remise des Prix de nos différents partenaires aux diplômé·e·x·s de Master 2023, ainsi qu’une intervention de Frédérique Aït-Touati intitulée Images et figures de la Terre, pour se conclure par les mots de rentrée du Directeur.

Réservation obligatoire

A l'occasion de cette rentrée académique, Benoît Hennaut reçoit Frédérique Aït-Touati

Frédérique Aït-Touati vit et travaille à Paris. Metteure en scène et chercheuse au CNRS, elle explore les liens entre sciences, arts et politique et fait du théâtre un lieu d’expérimentation. A partir de 2014, elle est invitée au théâtre Nanterre-Amandiers avec SPEAP, l’académie expérimentale qu’elle crée aux côtés de Bruno Latour, et y créer plusieurs spectacles et conférences-performances. En 2020, elle collabore avec Tino Sehgal pour l’exposition Down to Earth, dans le cadre du Berliner Festspiele. Elle poursuit une activité d’enseignement à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et à SPEAP, ainsi qu’à l’étranger où elle enseigne régulièrement à NYU et à Oxford. Elle a notamment publié Contes de la Lune, essai sur la fiction et la science modernes (Gallimard, 2011) et Terra Forma, manuel de cartographies potentielles (B42, 2019).

Plus d'informations sur frederiqueaittouati.com/about/

Olivia Perce, Spring Equinox, 2023 © Julien Sales

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Some Body Strange

Affiche format Instagram BLEUE

La diversité des représentations du corps vue par onze artistes issu·e·s de La Cambre, principalement de l'atelier de Dessin, témoigne de notre monde en mutation.

Corps meurtris, corps étirés, corps disloqués, corps pliés et dépliés, corps qui s'amalgament, corps en attente, corps dédoublés, corps agglomérés, corps aimants, corps absents, corps supports du geste : les dessins rassemblés dans l'exposition SOME BODY STRANGE révèlent des visions intimes, fluides, étranges, fictionnelles, troubles ou fantastiques, toutes expression du sensible.

Ce sont des versions étonnantes de notre réalité et de nos existences, des résistances aux métamorphoses de notre société et aux traces du passé, mais ce sont également des regards poétiques construits sur le rêve pour penser l'avenir. Le Dessin, qu’il soit acte ou médium, permet le déploiement subtil, sagace, du temps et de l’espace. L’acuité des regards se conjugue aux façons de faire et nous livre des singularités, des sensibilités à l’égal de la respiration ou du battement de cœur.

Dans le cadre de Brussels Drawing Week

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Racines

AFFICHE HD_page-0001

Sculptures, peintures, dessins, sérigraphies, tapisseries et photographies invitent à un cheminement dans l’espace d’exposition dans laquelle la mer, la terre, les paysages mais aussi les racines familiales et culturelles cohabitent.

Les Amis de La Cambre et La Cambre organisent une exposition réunissant 18 artistes intergénérationnel·le·s et multidisciplinaires diplômé·e·s de 1963 à aujourd'hui.

Cette exposition, première d’un cycle en vue du centenaire de La Cambre en 2027, vise à tisser les liens entre le passé, le présent et le futur de l’école.

Avec les oeuvres de
Jeanine Cohen, Camille Dufour, Maëlle Dufour, Javier Fernandez, Anne Marie Finné, Jean Glibert, Nadia Guerroui, Safia Hijos, Gudny Rosa Ingimarsdottir, Ann Veronica Janssens, Benoît Jacquemin, Loup Lejeune, Mireille Lienard, Maëlle Lucas-Le Garrec, Aimé Mpane, Mostafa Saifi Rahmouni, Godelieve Vandamme et Bernard Villers

Commissariat
Yolande De Bontridder et Valentine Himpens-David

Assistante commissaires
Bertille Bouillé

Design graphique
Léonie Lefere

Les amis de La Cambre et La Cambre remercient la Banque Transatlantique, Auxipress, l'Ambassade d'Espagne en Belgique, Brussels Gallery Weekend, Cover Flooring, Edge Brokers, La Libre Belgique, Lochten & Germeau, Masureel et la Ville de Bruxelles pour le soutien à la réalisation de cette exposition

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Graduation Show 2023

La Cambre-format1280x671-m-V6

Exposition des travaux de diplôme des étudiant·e·x·s de Master 2023 de La Cambre

Programme des performances : voir ci-joint

Design graphique D-E-A-L

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

ECART — Présentation du catalogue Resonating Ceramics

010_Resonating_300dpi

Sous le nom d’ECART (European Ceramic Art & Research Team) sont réunies quatre écoles supérieures d’art et de design européennes Villa Arson, Nice (France) ; HEAD, Genève (Suisse) ; Pavillon Bosio, École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco et La Cambre, Bruxelles (Belgique) qui se sont associées à l'European Ceramic Workcenter, Oisterwijk (Pays-Bas) à l'occasion du projet Resonating Ceramics.

Le réseau ECART clôture le projet Resonating Ceramics qui s'est déroulé de 2021 à 2023, avec le soutien de la Commission européenne et du fonds Erasmus +, au titre de partenariat stratégique d’innovation dans l’enseignement supérieur. Le projet Resonating Ceramics explore la relation entre matériau céramique et expérimentation sonore, tout en liant cette interrogation à une préoccupation basée sur la notion de rituel (au sens social et anthropologique). Matières et son donnent en effet à combiner une variété importante de multiples dans le domaine, ce qui accroit le potentiel expérimental du projet.

Le catalogue retrace les différentes étapes du projet impliquant 20 étudiant·e·s, 4 écoles d'art et un centre d'excellence dédié à la céramique contemporaine. Il présente les travaux des jeunes artistes introduits par des textes scientifiques de plusieurs auteur·rice·s : Natacha Massar, Bénédicte Bertholon et Jean-Christophe Valière, Marc Higgin et Raymond Delepierre ainsi qu'un entretien croisé avec les professeurs réalisé par Ondine Bréaud-Holland en charge de la publication.

Conception graphique du catalogue : Maxime Matray

Visuel : Céleste Laurent et Marta Rachlewicz, I have a lot on my plate, 2022 © Jean-Christophe Lett / Villa Arson Nice

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Zéphir Busine

ZBD-EXHIB_IG POST FIXE_1

L’exposition monographique consacrée à Zéphir Busine (1916-1976) présentera son travail de designer et d’artiste décorateur.

S’il est surtout connu pour son œuvre picturale, qualifiée d’abstraction lyrique, il s’est cependant illustré dans bien d’autres domaines de la création.

Des années 1950 aux années 1970, il fut tour à tour illustrateur, céramiste, sculpteur, vitrailliste et décorateur. Il eut également l’opportunité de collaborer avec l’architecte Jacques Dupuis, notamment dans le cadre de l’Expo 58 mais aussi pour des ensembles de mobilier et d’art religieux.

En 1957, invité par la manufacture de verre de Boussu soucieuse de renouveler son image, il conçoit de nouvelles gammes de produits d’une étonnante modernité et d’une grande pureté formelle, dont certains seront distingués du Signe d’or en 1960 décerné par le Design Centre de Bruxelles.

L’ambition de cette monographie est de dévoiler une oeuvre peu connue du grand public et son impact dans l’histoire du design en Belgique.

Des projets d'étudiant.e.x.s (B3) de l'atelier d'Architecture d'intérieur et de l'atelier Typographie seront exposés.

Commissaire : Sylvain Busine

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Tout doit disparaître

Affiche-Toutdoitdisparaitre-1 2

"Tout doit disparaître" est une exposition organisée par les étudiant.e.s de la promotion sortante du Master Peinture.
Le titre de ce projet fait allusion avec humour, fatalisme et un brin de nostalgie, à la clôture d'une période de vie et de recherche, qui fût déterminante pour chacun et chacune des participant.e.s.

Crédit photo : Master Peinture

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Jurys de fin d'année et d'études

Instagram-web

Les jurys de fin d'année et d'études se dérouleront du 30 mai au 27 juin 2023. Ouverts à tout.e.s, c'est l'occasion de découvrir les travaux de nos étudiant.e.x.s !
Programme détaillé en annexe

Le Graduation Show - exposition des projets de fin d'études des étudiant.e.x.s de Master - sera du 29 septembre au 1er octobre 2023. Informations à venir.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Les enfants de Khnoum

Léonie Chauchat

L’exposition révèle la diversité de la création céramique contemporaine en dialogue avec une maison de maître au style éclectique. A travers les différents espaces de ce lieu atypique et sous l’égide de Khnoum (le dieu égyptien qui façonne le limon du Nil sur son tour de potier), les 8 jeunes artistes issu.e.x.s de l’atelier Céramique convient le public à un parcours multiple dans leurs univers personnels.

Un circuit hétéroclite et insolite pour célébrer le passage entre la fin de leurs études et un parcours professionnel qui s’ouvre avec une pléthore de possibles.

Avec
Maud-Europe Barrois, Léonie Chauchat, Antoine Moulinard, Sangah Pak, Marta Rachlewicz, Attale Alessandri
Agathe Bertin et Béatrice Guilleman, diplômé.e.s 2022

Equipe pédagogique
Caroline Andrin, Abel Jallais, Coline Rosoux et Joëlle Swanet

© Léonie Chauchat

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

ob*scènes

f_lhyjvvwu0

* Préposition latine. Préfixe servant à former une idée d’opposition, de position en face, de rencontre, de renversement.

Falloir Faillir, Aylyn Bendehina Sarikaya
En fin de conte, Juliette Bestandji
Apologue, Gregorio Pettoni Possenti
Take a selfie in front of the precipice, Léa Salesse
Peau, Aimé-e Rossi de Kermadec

A travers leurs dispositifs, chacun-e des cinq étudiant.e.x.s en master 2 de Scénographie propose de vous emmener au-devant des codes de la représentation. Iels investissent les lieux de LaVallée en opérant une mise en regard des espaces et de questionnements sur leurs rapports au monde.

Obscènes est une invitation à faire face à nos repères en tant que regardant-e. C'est un appel à observer, à aller rencontrer les schémas qui structurent notre pensée pour les renverser.

Durée : 2h00

Lire plusLire moins

LaVallée

affiche lavallée V1 (2)

LaVallée héberge les réalisations des Masters Dessin et Espace Urbain qui choisissent d'organiser le croisement de leurs propositions visuelles et sonores.

La durée de la présentation sera courte mais pas moins constituée de singularités et de diversités plastiques.

Lire plusLire moins

Les fleurs bleues ne vivent qu'une journée

023.Laetitia.Lequertier.Deux_Deux

Six projets de diplôme de l’atelier Design textile

Lors du Master en Design textile, les étudiant.e.x.s donnent forme aux aspirations qui les animent en interrogeant le medium textile, en y approfondissant une démarche ancrée dans l’intimité de l’atelier et nourrie de rencontres dans différents contextes de création, d’usages et de production.

Iel, elles sollicitent la fluidité dans un rapport sensible, tangible aux êtres et aux choses : aménager, accueillir, ombrager, revêtir, filtrer, ... Manifestant l’ambition et le plaisir de s’approprier des processus de fabrication élémentaires ou complexes, les projets cette année revendiquent particulièrement le caractère physique, empirique et immersif du travail artisanal : retorde, ourdir, tisser, tricoter, enduire, plonger, pétrir, déployer, arrimer,… Autant d’actions, de traditions d’un sillon millénaire, emprunté aujourd’hui comme un ancrage dans les vacarmes du monde.

Avec les travaux de

Marion Aeby Rayonne

Maud Brunstein Aura

Sarah Carestia Entre Voir

Louisa Carmona Porosités

Laetitia Lequertier Deux et Deux

Eden Millon Touxtes dans le même bain

Merci MAD - Home of Creators pour l'accueil

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Nos futurs

Visuel Neptune

Après deux années intenses de découverte, recherche et rencontres, les 9 étudiant.e.x.s sortant.e.s du Master Danse et pratiques chorégraphiques vous ouvrent les portes de leur studio pour une première présentation publique de leurs projets personnels.

Les travaux ont été encadrés artistiquement par Ayelen Parolin, Daniel Linehan et Serge-Aimé Coulibaly, professeur.es référent.es de la formation.

Louise Vanneste et Antia Diaz Otero ont accompagné le processus de recherche et la dramaturgie.

Fruit d’une collaboration inédite, le Master Danse et pratiques chorégraphiques s’est construit pour rappel sur un partenariat tripartite entre le centre chorégraphique Charleroi danse et les deux écoles supérieures d’art l'INSAS et La Cambre.

Programme

15h30 > Sarah Migairou-Feldman – La Raffinerie
16h10 > Irène Nerys – La Raffinerie
16h50 >David Ramalho – La Raffinerie
17h35 > Noé Englebert – SEN – Studio Étangs Noirs
18h05 > Suzie Babin – SEN – Studio Étangs Noirs
18h50 > Areti Chourdaki – La Raffinerie
20h00 > Geva Seibert – La Raffinerie
20h40 > Marion Degardin – La Raffinerie
21h20 > Dounia Dolbec – La Raffinerie

Réservation obligatoire

Un bar et une petite restauration seront disponibles à La Raffinerie / Charleroi danse.

Dans le cadre des #OUTSAS2023 de l'INSAS

Crédit photo : Margot Briand

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

inside out

INSIDEOUT_VISUEL A3_page-0001

Les masters des ateliers Photographie, Printmaking et Sculpture de La Cambre investissent les espaces d’Eleven Steens pour une exposition où ordre et chaos rythment leurs désirs croisés.

Les trois ateliers ont uni leurs forces, animés par la conviction qu’il est impératif de développer des projets d’expositions dans un contexte de partage, d'ouverture et de pollinisation mutuelle.

Devenir artiste, c’est le basculement vers un nouveau territoire : au seuil du grand saut, se préparer à quitter l’école pour embrasser le monde.

Avec

Lukas Beyer - Victor Blanchevoye - Zélie Boggio - Lucille Briffaud - Emma Danière - Laurent Delfes - Galatée Deschamps - Théo Desmaizières - Justine Ferrer - Klara Fontibus - Tom Forrest - Ahn Hongsuk - Flavie Houx - Francois Jacquemin - Valentine Jolibois - Lune Jusseau - Ninon Kaced Bonnevie - Agathe Laisne - Anatole Mélot - Kimia Nasirian - Shirin Nekou - Oya (Yuzhen Ouyang) - Olivia Perce - Luna-Louise Petit - Loona Petrucci - Camille Peyré - Marthe Robin - Pernilla Roos - Justine Salamin - Valentine Vadella - Arthur Van Cauwenberg

Merci au BPS22 et Extra City

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Core Six

core6

L'atelier Accessoires présente « CORE SIX », une exposition au coeur des projets de diplôme des étudiantes : Camille Cireddu – Clara Besnard – Eunji Oh – Jeanne Brandalise – Nolwenn Ollion – Olivia Bretheau

Merci à l’Atelier Espace Urbain pour l'accueil

Lire plusLire moins

Showoff23

ShowOff23_FB_Publication

Cette année, l'atelier Stylisme et création de mode lancera son célèbre défilé de mode annuel, Showoff23, en ligne sur www.lacambremodes.be

Dès 10h, vous pourrez découvrir en détail les vêtements imaginés par les jeunes créateur.rices !

Benoît Deneufbourg (1977 — 2023)

Capture d’écran 2023-05-11 à 15.57.11

La communauté de La Cambre vient d’apprendre le décès de Benoît Deneufbourg (1977 - 2023), designer.

Benoît Deneufbourg avait été assistant à l'atelier d'Architecture d'intérieur de 2014 à 2020.

Diplômé en architecture d'intérieur à l'ESA Saint Luc, il dirigeait son studio de design depuis 2004 à Bruxelles.
Son travail couvrait un large éventail de disciplines : mobilier, éclairage, accessoires, intérieur et scénographie.

Nous présentons nos sincères condoléances à ses proches et aux personnes qui l’ont connu et apprécié.

Une cérémonie se déroulera au Centre Funéraire Partous, Alsembergsteenweg 1001, 1652 Alsemberg, le mardi 16 mai 2023 à 11h.
Un dernier hommage à Benoît peut être rendu au Centre Funéraire Partous le samedi 13 mai de 15h à 18h.

Lire plusLire moins

When Words Become Form. Ecritures plastiques

Une sélection d’artistes issu.e.s du module transdisciplinaire Art(s) & écriture(s)

Juliette Amigues, Léa Anel & Julie Noyer, Magoux Baeyens, Pauline Bonnet, Jade Bouvard, Elsa Broustet, Héloïse Chigard, Lissa Choukrane, Élise De Maio & Maxime Lechêne, Agathe Dupérou, Marie Gauducheau, Matilde Gazeau Frade, Silja Hubert, Victor Huon, Manuel Leromain & Marie-Sophie Robert, Matthieu Livrieri, Giulia Mangione, Lada Neoberdina, Elie Petit & Philippe Gerbehaye, Charlotte Quinonero, Julia Renaudot, Guillemette Ridet, Justine Taillard, Louise Vanhoenacker, Megan Veyrat, Diane Waddington

Jean-Baptiste Carobolante et François de Coninck, co-commissaires

Exposition dans la galerie du Botanique

Depuis cinq ans, le module transdisciplinaire Art(s) & écriture(s), à l’attention des étudiant.e.x.s en master à La Cambre, explore la variété des formes contemporaines de l’écrit dans l’art. Les (d)ébats entre le mot et l’image ne datent pas d’hier : de tout temps, l’œuvre d’art a inséré des mots dans sa pratique et l’écriture s’est immiscée dans le cadre de l’œuvre. C’est là une tension dialectique parmi les plus fécondes de la pensée, qui traverse l’histoire de l’art autant que celle des idées.

Les interactions contemporaines de l’art et de la littérature s’observent plus précisément dans ce que la critique récente appréhende sous les termes de littérature hors du livre, de littérature d’exposition ou de littérature plasticienne : artistes écrivant / écrivains s’approprient désormais le langage dans tous ses états, à travers une grande diversité de mediums. Ainsi, c’est surtout sur la scène des arts plastiques que se renouvellent aujourd’hui les formes de l’écriture – en s’éloignant des formes classiques de la littérature, associées au seul medium du livre, que sont le roman, la poésie et l’essai.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

En Stoemelings

Rooms of Resonance x En Stoemelings_page-0001

Qui remarquera les six œuvres installées à la dérobée dans l’exposition Rooms of Resonance qui se tient actuellement dans l’espace Cloud Seven dédié à la collection de Frédéric de Goldschmidt ?

Les réalisations de six étudiant.e.x.s en Master Dessin de La Cambre et des Beaux-Arts de Liège passent presque inaperçues. Probablement parce qu’elles ont été installées habilement dans les interstices, entre les œuvres choisies soigneusement par Chantal Pattyn et Bénédicte Goesaert, les curatrices de l’exposition principale. Déposé sur un appui de fenêtre du premier étage un petit pastel encadré absorbe la lumière du jour et restitue la couleur en formes géométriques et en touches feutrées; un signe vif et sombre s’infiltre en une forme libre sur le mur lisse de la verrière; au deuxième étage un objet anthropomorphe taillé dans le bois dialogue avec une araignée et un papillon; sous les marches de la cage d’escalier, entre deux étages se faufilent de petites sculptures presque vivantes; discrètement, le long de la rampe des paysages dessinés, subtils et fins se donnent à voir; au dernier niveau, quelques modestes et douces abstractions dévoilent la fréquence du graphite.

« En Stoemelings » est une exposition furtive, une exposition dans l’exposition, une exposition atypique et mystérieuse.

Inscription obligatoire

Mathilda Buche, Solina Denis, Azad Eurdekian, Pablo Harcq, Maëlle Lucas-Le Garrec et Thomas Tavernier insèrent leurs recherches actuelles à Cloud Seven, 7 quai du commerce, 1000 Bruxelles, du 29 avril au 20 mai 2023.

Merci à Frédéric de Goldschmidt pour sa complicité et son enthousiasme

Lire plusLire moins

Lézardes

Capture d’écran 2023-04-26 à 15.04.45

Finalisation d'un workshop mené avec les étudiant.e.x.s de bachelier 3 en Peinture encadré par Olivier Drouot et Lola Meotti

Lire plusLire moins

IN-FORM

Poster-taille standard

IN-FORM est une exposition collective présentant les travaux récents des étudiantes en dernière année de master Gravure et image imprimée.

Dans un dialogue chuchoté au cœur de l’espace du Botanique, l’exposition déroule une cascade de récits en échos, à la façon du fameux jeu du « téléphone arabe ». Par l’expression de messages contagieux, les pratiques à l’œuvre résonnent comme des futurs à rebours.

Klara Fontibus, Ninon Kaced, Shirin Nekou, Oya et Luna Petit présenteront des installations entrant dans un dialogue chuchoté au cœur de l'espace du Botanique.

Design: Oya Animation: Lily Chow

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Open 2023

Bureau_Wolewinski_JPO23

La Cambre organise ses Portes Ouvertes
le samedi 25 mars

OPEN, vous emmène à la découverte des différents cursus
OPEN, c'est une journée de rencontres avec les équipes pédagogiques, le Conseil des étudiant·e·x·s et la direction
OPEN, ce sont des expositions, des vernissages, des workshops

Attention, il n’y a pas de parking possible sur l’ensemble du site.

Pour les personnes ne pouvant être présentes le 25 mars, La Cambre organise une journée d'échanges, en ligne, avec l'équipe pédagogique le mercredi 29 mars de 9h à 18h. Voir programme ci-joint

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Chemin faisant

CHEMINFAISANT2

Avec les oeuvres de
Juliette Amigues, Francesco Battistello, Corentin de Bellefroid, Adèle Goardet, Béatrice Guilleman, Nina Robert, Barbara Leclercq, Charlotte Quinonero et Kamand Razavi

Commissariat exécutif
Lola Meotti

L'exposition Chemin faisant réunit neufs diplomé.e.s de master 2 de La Cambre en 2022. Ils ont été sélectionnés par le jury des Amis de la Cambre. Nous découvrons à cette occasion leurs travaux de fin d'études ainsi que de nouvelles œuvres créées depuis leur sortie de l'école. Les options Céramique, Design industriel, Design du livre, Dessin, Gravure et image imprimée, Peinture, Photographie et Textes et création littéraire sont représentées.

Dans le cadre d'Open 2023

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Hydrographie

HYDROGRAPHIE

L’eau est la condition sine qua non de la vie, notre corps en est constitué à plus de 65%, elle recouvre 72% de la surface de notre planète. C’est un bien commun. Sa gestion constitue un des enjeux majeurs de nos existences, aujourd’hui et depuis toujours.

L’exposition Hydrographie propose de porter un regard sur cet élément vital, de regarder l’eau dans tous ses états, de la suivre dans ses cheminements, de mesurer son importance, de s’en inspirer, de la détourner, de la canaliser, de la cartographier… de s’en servir comme base de réflexion, de nous y plonger.

Les travaux de 34 étudiant.e.x.s issu.e.x.s des ateliers Espace Urbain de la Cambre, de la Mention ACDC- Espaces de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Saint-Etienne et de l’atelier Expérience du territoire de l’Art de E-Art, Hougzhou, proposent, par la variété de leurs travaux, un aperçu subjectif et poétique des influences que l’eau porte sur notre imaginaire.

Avec des travaux de
Adèle COSTERG, Alix LAMBION, Anastasiia SHAROSHKINA, Auriane BOUCHER, Cécile POULAT, Charlotte MAUCOURT, Dacha DORISON, Dayeong CHOI, Elisa PALM, Elyette GAUTHIER, Emile DALOTEL, Francesco GUIDOTTI, Heidi HABBULOGLU, Jasmine CAILLIEZ, Jeanne THESE, Jia YU, Jinxuan ZUO, Lena GROSFILLEY, Lili CHRISTIANE, Louison DEWIT, Marc-Arthur SOHNA, Marion SERCLERAT, Mathilde BAURE, Mathis VOLPE, Maxime DUMONT, Mehdi PENANT, Michelle TULPINCK, Nadège OLIVIER, Perle VENZAL, Qiyang YU, Xiaonan WANG, Yibo JIANG, Yiyun MAI, Yuan MENG.

Professeurs
ESADSE : Stéphane Lemercier
E-Art : Niek Van de Steeg, Jiawei Zou
La Cambre : Erwan Mahéo

Dans le cadre d'Open 2023

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

intime véranda

INTIMEVERANDA

Avec les oeuvres de
Ugo Amand, Thomas Bodart, Aude Kermaïdic, Yannick Komenan, Simeon Muth, Lie Piveteau, Ellie Sissung et Samuel Ventura

Cette exposition invite à découvrir un choix d’œuvres de la collection du FRAC Picardie Hauts-de-France mises en regard des recherches dessinées de huit étudiant.e.s de l’atelier Dessin.
Marine Pagès, artiste conférencière, a proposé, en deux temps, entre Amiens et Bruxelles, une réflexion sur les fenêtres aveugles. Le résultat nous plonge dans l’intimité du Dessin qui se dévoile, se déplie en un partage de pensées.

Dans le cadre d'Open 2023

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Tout commence à la source

TOUTCOMMENCEALASOURCE

« Depuis sa source à l’abbaye de la Cambre, il coulait à ciel ouvert parmi les prairies et traversait cinquante-huit étangs, notamment ceux d'Ixelles. De nombreux moulins et ateliers s’étaient établis sur ses rives. »

Avec les œuvres de
Marie Fleur Lefebvre, Jeanne Detot, Lucine Letassey et Luca Vanello

Une commande auprès des résidents SAFFCA, en partenariat entre l’ENSAV La Cambre, Les Amis des étangs asbl, avec le soutien de l’Administration générale de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Dans le cadre d'Open 2023

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Journée d'études - session 2023

Journée d'études - session 2023

PERFORMANCES, ART ET ANTHROPOLOGIE, OPPOSITIONS ET CONVERGENCES

Pour la session 2023 de la Journée d’Études à La Cambre, les enseignant·e·s, étudiant·e·x·s et invité·e·x·s exploreront la corporéité et la performance, et les dispositifs qui les rendent possibles. Ces modes de création peuvent s’avérer être un mode de connaissance du monde en ce qu’ils relèvent d’une activité d’écriture aux prises avec des enjeux scéniques, narratifs et esthétiques.

avec Jean-Frédéric de Hasque – Laurent Gilson – Antoine Pickels – Benoît Hennaut – Silvia Mesturini – Karel Vanhaesebrouck – Kimia Nasirian – Clyde Lepage – Julie Bawin – Patrick Corillon – Dominique Roodthofdt

​ Cette journée traduira les deux perspectives anthropologique et artistique. D’une part, sous forme de communications orales s’intéressant aux modes de production et de pérennisation de la performance, la fabrique d’archives et de traces, son exposition ou sa muséographie, et d’autre part, en présentant des expérimentations concrètes de performances (travaux en cours ou réalisés).

L’objectif est de nourrir et complexifier les thèmes abordés de manière théorique/épistémologique pour intégrer la performance dans les modes de récits.
Ce qui rejoint les préoccupations des deux approches est qu’une production performative invite à se pencher sur l’aspect « momentané » en tant qu’expérience de transformation du sujet, de son corps, de ses gestes, de ses mouvements mais aussi de son intériorité, de son langage, de sa pensée, de sa manière d’habiter le monde et de se laisser habiter par celui-ci.

Inscription obligatoire

En collaboration avec

file

Crédit photo : Kimia Nasirian

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Chaire à vif – Olivier Bastin en discussion avec Chris Younès

Chris Younes

La Cambre s’interroge sur son futur campus, rassemblant toutes ses activités sur le site de l’Abbaye.
Quelle identité l’institution veut-elle se définir ? (Quoi ?)
Comment le regard des artistes nourrit-il le projet du vivant ? (Avec qui ?)
Comment le projet architectural sera-t-il l’occasion de faire état de pratiques d’articulation et de réparation ? (Comment ?)

Chaire à vif 2023 vous invite à partager ces questions avec Olivier Bastin. Architecte, fondateur de L’Escaut, il fut le premier bouwmeester-maître architecte (bMa) de la Région de Bruxelles-capitale. Pour la première conférence, "Quoi?", il recevra Chris Younès.

Inscription obligatoire

Chris Younès
Philosophe, Chris Younès est professeure à l'École Spéciale d'Architecture de Paris et professeure émérite de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-La Villette. Fondatrice et directrice-adjointe du laboratoire GERPHAU (Groupe d’études et de recherches Philosophie, Architecture, Urbain), elle préside le Réseau International thématique PhilAU (Philosophie, Architecture, Urbain), éditeur de la revue Le Philotope. Elle est également membre du Conseil de l’Association Européenne de l’Enseignement de l’Architecture et membre fondatrice de l’ARENA, l’Architectural Research Network, et de la revue L’esprit des villes.

Olivier Bastin
Fondateur de L'Escaut Architectures en 1989, Olivier Bastin est architecte et scénographe. Après avoir enseigné dans plusieurs facultés d'architecture, de scénographie et d'arts plastiques (1994-2009), il a inauguré le rôle d'architecte maître Bouwmeester de la Région bruxelloise de 2009 à 2014. Il est aujourd'hui membre de l'Académie royale des Arts et des Lettres et président de la Fédération des Architectes de Belgique, du Théâtre le Rideau de Bruxelles et de l’Asbl Europan Belgium. L'Escaut Architectures développe des projets de théâtre, de paysage et de logements, et accueille des résidences d'artistes.

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique. La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Rencontre-performance avec Camille de Toledo

Toledo_invit

Une histoire du vertige
Performance à la table - Le vertige en 7 fragments plus

« Ecoute, le sol se dérobe, les mots dérapent, nous perdons l'équilibre. Partout, nos appuis s'érodent, la vie se dérègle et nous restons suspendus. Nous regardons en-dessous, loin, et nous voyons la Terre, les autres espèces ; mais nous en sommes séparés... Tu vois ? Nous entrons dans le monde des vertiges. Et moi, figure-toi, qu'est-ce que je peux faire à part chercher à la comprendre, cette vie vertigineuse... »

Camille de Toledo enseigne à l'ENSAV (Bruxelles) et à l’Université d’Aix Marseille. Il est chercheur associé à l’Institut d’études avancées de Nantes pour son travail sur les droits de la nature. Lauréat du prix Franz Hessel, finaliste du prix Goncourt avec Thésée, sa vie nouvelle, ses recherches l’ont porté à explorer ce qu’il nomme « nos habitats narratifs », quand la fiction construit notre rapport au monde jusqu'au point de détruire la vie.

En collaboration avec le Master Textes et création littéraire

Lire plusLire moins

Au revoir Franc’Pairon

Franc'Pairon-portrait-1

Francine Pairon est née le 2 février 1949. Après avoir étudié l'histoire de l’art au Musée d’art ancien à Bruxelles (1969), elle suit une formation en architecture intérieure (1981) au Centre des arts décoratifs (C.A.D.) à Bruxelles. Dans le cadre de cette formation, elle effectue des stages au bureau de Christophe Gevers et chez Jean Glibert, alors chefs d'atelier à La Cambre. Rencontres déterminantes, comme fut celle de Luc Van Malderen.

Elle crée ses premiers vêtements en 1978 et expose à de nombreuses reprises durant les années 80 (Galerie Néon à Bruxelles, Design center, Sint-Lukas Galerij e.a.)

Elle reçoit une bourse au centre de recherche de la Fondation de la Tapisserie et des Arts Muraux à Tournai (1983-1984) pour réaliser des recherches sur le vêtement en kit.

De 1983 à 1986, elle enseigne l'art et la technique du tissu ainsi que le stylisme et la recherche et construction du vêtement dans plusieurs établissements (Ecole Supérieure des Arts plastiques de Mons, Centre liégeois de formation permanente des classes moyennes, C.A.D.).

En 1986, elle crée l’atelier de Stylisme et création de mode de La Cambre, avec le soutien de Joseph Noiret, à qui elle empruntera cette phrase qui demeurera sa devise et celle de La Cambre Mode(s) : « La création est rupture, nous dormirons plus tard ». Elle dirigera l’atelier de septembre 1986 à juin 1999 avant de prendre la direction de l’Institut français de la mode à Paris, jusque 2013.

Toujours attentive à la vie de notre école, elle n’avait de cesse d’en défendre les principes de liberté et d’innovation, auxquels elle a tant contribué.

Le premier défilé de l’atelier de l’atelier de Stylisme et création de mode de La Cambre a eu lieu en juin 1988. Laissant derrière elle des générations de stylistes et de créateurs, soit qu’elle forma directement, soit qui aujourd’hui encore baignent dans son héritage pédagogique et culturel, Franc'Pairon nous a quittés ce dimanche 12 février. Un grand vide se crée, que nous remplirons de son souvenir, de son enthousiasme, de sa ténacité, de sa loyauté et de sa vigueur poétique et artistique.

L’école de La Cambre adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, ses amis, ses proches et à toutes celles et ceux dont elle aura marqué ou changé la vie.

Lire plusLire moins

ECCE LIBRO

unnamed

Les étudiant·es du CASO livre exposent
Alexandra Van Leeuw, Caroline Roche, Cécile Faure, Jonas Liesaus, Haejin Cho, Laure Azizi, Laetitia Lequertier, Lucas Brunner, Madeleine Petit, Maira Villena, Marthe Robin, Mélissa Rea, Nail Okat, Theo Fousse

Les CASO sont des cours artistiques de soutien aux options.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

FIFTEEN BRAIN CELLS LEFT

325471615_569831311332938_3154252879882985481_n

We are cyborgs.
We invite you to our cyborg tale.
With sound, let's invent a cyborgian language.

With works by
Mina Albespy, Clara Bougon, Lucille Briffaud, Élise Comte, Clément Decooman, Théo Desmaizières, Azad Eurdekian, Lune Jusseau, Milan Marly, Anatole Mélot, Billy Moisseron, Charly Molle Cousin, Valentine Vadella, Lou Viallon

All works were composed in the frame of the Création Sonore et Musique Expérimentale course at the ENSAV La Cambre, in partnership with Q-O2 in Brussels. The module proposes a special frame for listening, experimenting and reflecting around sound art, through the topic of the machine in relation to the body.

The starting point of the course is Donna Haraway's 'Cyborg Manifesto'. The professors are Myriam Pruvot, Caroline Profanter, Julia Eckhardt and Céline Gillain.

Visual made with DALL-E

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Monstration: Performances

IMG_3198

Les étudiant·es du CASO Performance

Cloé Barbier, Zélie Boggio, Louisa Carmona, Louna Clozel, Eulalie Combe, Anatole Edelsztein, Clara Fontibus, Matilde Gazeau Frade, Zarina Gibadulina, Garance Maillot, Clémence Péguy, Justine Richard, Romane van Walre de Bordes

montrent leur travail à l’issue de six semaines d’expérimentations avec
Jacques André, Eve Bonneau, Alice De Visscher, Alexandros Plomaritis, Ophélie Mac, Monali Meher, Antoine Pickels, Robin Pourbaix

Photo : Alexandros Plomaritis

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Rencontres d'Archives

unnamed

L’exposition « Rencontres d’Archives » est le premier moment de présentation publique du module interdisciplinaires portant le même nom. Le module présentera ses premières pistes de recherche des différents formes d’archives qui existent et qui circulent à travers La Cambre.

avec
Léa Anel, Marie Barré, Juliette Bestandji, Zahra Eddaif, Noa Giot, Anouk Girard, Théa Gonçalves, Jana Katanic, Antoine Lacour, Anna Le Bec, Nicolas Millot, Julie Noyer, Aubry Saadetian, Thomas Tavernier et Camille Wisniewski

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Chaire à vif — 2023

O. Bastin_Tim Van de Velde

En 2023, la troisième édition de CHAIRE À VIF recevra Olivier Bastin.

Lovée au creux d’une vallée, située à la source de la rivière Maelbeek, entre le vivant de la forêt de Soignes et celui de la place Flagey, l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre (ENSAV) s’interroge sur son futur campus, à l’occasion du rassemblement de l’ensemble de ses activités sur le site de l’Abbaye et de son extension programmée dans les anciens locaux de l’Institut Géographique National (IGN).

Entre pôle d’excellence favorisant l’émergence de talents comme dans un écrin, et maillon d’une chaîne urbaine appelant à la plus grande porosité physique, psychologique, sociale et mentale, quelle identité l’institution veut-elle se définir ? (Quoi ?)
Prenant appui sur des pratiques partagées entre art et architecture, comment le regard des artistes nourrit-il le projet du vivant à travers ses mises en formes ? (Avec qui ?)
Loin des prouesses d’une architecture hantée par la proclamation de son génie, comment le projet architectural sera-t-il l’occasion de faire état de pratiques d’articulation et de réparation, toutes entières tendues par la vision critique d’un espace qui ne serait plus à conquérir mais à sauver ? (Comment ?)

Alors que démarrent en 2023 les études de programmation et de master plan du futur campus de l’école à l’Abbaye, Chaire à vif vous invite à réfléchir autour de ces questions avec Olivier Bastin. Architecte, fondateur de L’Escaut, un lieu de partage entre art et architecture, il fut le premier bouwmeester-maître architecte (bMa) de la Région de Bruxelles-capitale. Il conviera trois invités, philosophe, écrivain, artiste, porteuses et porteur de telles questions dans leurs pratiques quotidiennes.

Projections et rencontres :
QUOI ? — 15 mars 2023 à 18h — Chris Younès
AVEC QUI ? — 17 avril 2023 à 18h — Adèle Gratacos
COMMENT ? — Mai 2023 — à confirmer

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique.
La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

©Tim Van de Velde

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

TERRITOIRES TISSÉS

visuel-territoires-tisses-2022

Restitution des ateliers 2022 et vente des productions tissées, de TERRITOIRES TISSÉS.
vendredi 9 décembre de 16h à 20h
samedi 10 décembre de 10h à 18h

Collaboration entre l'AVPTTA, Association pour la valorisation et la promotion du tissage traditionnel d'Abomey, les ateliers de Design textile, Design industriel et Architecture d'intérieur de La Cambre, Bruxelles et l'EPA, École du Patrimoine africain, Porto-Novo.

Territoires tissés est un laboratoire collaboratif et transdisciplinaire investissant les valeurs culturelles, techniques, patrimoniales et créatives véhiculées par la production du textile. En interrogeant ensemble l'écosystème des ateliers de tissage du Palais du Roi Agonglo à Abomey, le projet envisage la création et l’artisanat comme un levier de rencontres, d’apprentissages et d’émancipation pour tous les participant·e·s.   

Territoires tissés se déroule sur une durée de 5 ans ( 2019-2023), financé par Wallonie Bruxelles International, avec le soutien de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Walter Benjamin, du plateau à l’écran.

Premier ordinateur 1951

MEETING POINT #29
Cours ouvert proposé par Bruno Tackels

Trace et aura. La trace est l’apparition d’une proximité, quelque lointain que puisse être ce qui l’a laissée. L’aura est l’apparition d’un lointain, quelque proche que puisse être ce qui l’évoque. Avec la trace nous nous emparons de la chose ; avec l’aura, c’est elle qui se rend maîtresse de nous.
Walter Benjamin, Le Livre des Passages.

Walter Benjamin n’a cessé de dépasser les limites, de traverser les frontières, de transgresser la règle des disciplines. Voyageur et fouineur il s’intéressait à tout : les jouets et les marionnettes en bois mais aussi les premières expériences de la télévision publique, la mode et les vitrines de magasins mais aussi la Comédie-Française, les contes pour enfants mais aussi la traduction de Proust en allemand, la peinture de Klee, qui le fera penser jusqu’à sa mort, mais aussi les conférences qu’il donnait à la radio qui venait de s’inventer, le théâtre de Meyerhold, mais aussi celui d’Asja Lacis avec les enfants des rues, les photographies d’Atget mais aussi les romans policiers, le théâtre baroque du XVIIème mais aussi Charlie Chaplin, le dadaïsme mais aussi le chemin de fer, le surréalisme d’Aragon mais aussi les sauts de Mickey Mouse.

Faisant fi des catégories et des disciplines, Benjamin sera toute sa vie un spectateur curieux de tout : un critique de théâtre assidu, assistant en direct à la naissance du théâtre de Brecht, tout en ne cessant de penser ce que fait la photographie au monde moderne, d’interroger le cinéma naissant et de se prêter à des expériences théorico-pratiques dans le medium de la radio. L’intuition directrice de sa pensée est que toute forme d’art est un dispositif qui se débat avec la reproduction : la trace ou l’aura. Ou l’aura de la trace, et la trace de l’aura.

Bruno Tackels,
Tinjaca, Colombie, septembre 2022

Bruno Tackels. Walter Benjamin à l’ère du monde digital, paru en octobre 2022 chez Kimé, collection « Philosophie en cours ».
Bruno Tackels. Les mille plateaux de Walter Benjamin, à paraître aux Solitaire intempestifs, été 2023.

Bruno Tackels est essayiste et dramaturge. Agrégé et docteur en philosophie, il a enseigné l’esthétique et l’histoire du théâtre contemporain à l’université Rennes 2, à l’École régionale d’acteurs de Cannes, ainsi qu’à l’École des arts décoratifs de Strasbourg.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

CARE et photographie

Conférence_Moss

MEETING POINT #25

L’atelier de photographie présente une soirée autour des notions de CARE et photographie

18H - Nicolas Andry
Pour des raisons écologiques mais aussi pour s’autonomiser dans la fabrication et l’usage des produits, le photographe Nicolas Andry s’est lancé dans des recherches sur les produits alternatifs naturels de développement de films et d’images argentiques. Il viendra partager avec nous ses résultats, la philosophie de son projet et son processus de travail.

19H MOSS collectif
Que peut une image ? Esthétique de la réparation

Les images peuvent être porteuses de différentes formes de violences réelles ou symboliques, mais elles sont aussi des interfaces de réparation individuelle ou collective. Que ce soit à travers un processus de transmission mémorielle, pour réparer l’invisibilisation d’une culture, ou au contraire une tentative d’oubli individuel ou collectif, la dimension curative inhérente à certains gestes plastiques dans les pratiques artistiques peuvent agir comme outils de résistance.

Moss collectif est un collectif curatorial transfrontalier basé à Gand (B), lauréat de la bourse de recherche de l’Institut pour la Photographie (Lille), fondé par Anna Stoppa, Lotte Egtberts, Elisa Maupas et Lucie Ménard.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Séance de rentrée académique 2022

Accueil et mots de rentrée de Benoît Hennaut, directeur de La Cambre
suivis d'une conférence de
Yves Citton & Gregory Chatonsky
Configurateur.ices de mondes : arts, techniques, Terres

Yves Citton (1962) est professeur de littérature et médias à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis et directeur exécutif de l'École Universitaire de Recheche ArTeC. Il a enseigné pendant 13 ans à l'Université Grenoble Alpes et pendant 12 ans au département de français et d'italien de l'Université de Pittsburgh, PA. Il a obtenu son doctorat à l'Université de Genève, en Suisse, et a été professeur invité à l'Université de New York, à Harvard et à Sciences-Po Paris.

Gregory Chatonsky (1971) est un artiste franco-canadien. Depuis le milieu des années 90, Grégory Chatonsky travaille sur le Web et principalement sur son affectivité le menant à questionner l’identité et les nouvelles narrations qui émergent du réseau.
À partir de 2001, il a commencé une longue série sur la dislocation, l’esthétique les ruines et l’extinction comme phénomène artificiel et naturel.
Au fil des années, il s’est tourné vers la capacité des machines à produire de façon quasi autonome des résultats qui ressemblent à une création humaine.
Ces problématiques sont devenues convergentes grâce à l’”imagination artificielle” qui utilise les données accumulées sur le Web comme matériau d’apprentissage afin de produire une ressemblance. Dans le contexte d’une extinction probable de l’espèce humaine, le réseau apparait comme une tentative désespérée pour créer un monument par anticipation qui continuerait après notre disparition.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

(PAS SI) FRAGILE ! The Next Performance Art Generation

SAVETHEDATE_SQUARE

(Pas si) Fragile !, the next performance art generation, la biennale qui met en lumière de jeunes artistes impliqué·es dans l'art de la performance, est reconduite à l'automne 2022, cette fois dans une forme particulière, en invitant :

Trois artistes majeures à l'international de l'art performance : Esther Ferrer (ES/FR), Vivian Chinasa Ezhuga (NG/UK) et Kubra Khademi (AF/FR) Celles-ci présenteront leurs pratiques lors d'une rencontre publique, performeront des pièces personnelles, développeront un mentorat auprès d'une dizaine de jeunes artistes sélectionné·es, et donneront des ateliers.

Informations, programme et inscription : https://www.thor.be/fr/festivals/pas-si-fragile-22/

Depuis plusieurs années, des écoles d’arts visuels en Belgique francophone consacrent une partie de leur cursus à l’art performance, répondant ainsi à la dynamique nouvelle de ces pratiques dans le champ artistique professionnel. On voit ainsi apparaître de nouvelles générations d’artistes investissant les scènes belges et internationales de la performance avec des oeuvres individuelles ou collectives, multipliant les collaborations… Ils et elles ne font pas de la performance comme le faisaient leurs aîné·es, ils et elles inventent d’autres formes, qui cherchent de nouveaux espaces de monstration.

Commissariat : Lucille Calmel & Antoine Pickels. (Pas si) Fragile! 2022 est un projet porté par l’ENSAV-La Cambre, en partenariat avec l’erg et en coréalisation avec le Studio Thor. Grâce aux suggestions de Le 75, ARBA/ESA (ISAC), Arts², Beaux-Arts de Liège, Académie Beaux-Arts Tournai. En collaboration avec KANAL-Centre Pompidou et le Centre Wallonie-Bruxelles (Paris). Avec l’aide du FiPA-ESA (Financement de projets artistiques dans les écoles supérieures des arts) du Ministère de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et le soutien de l’Ambassade d’Espagne en Belgique.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Performer l’identité – L'art performance face aux enjeux de société contemporains

PERFORMID_bouteille

La Cambre est heureuse d’annoncer que les deux prochaines années académiques verront le développement du projet «Performer l’identité – L'art performance face aux enjeux de société contemporains", soutenu par Erasmus+, et unissant l'ENSAV - La Cambre (coordination, Brussels, BE), l’UAP à Poznan (PL), le Burren College of Art (IE), l'ESA Le 75 (BE), le Festival Verão Azul (Lagos, PT), la biennale New Performance Turku (FI) et le Studio Thor (BE).

Quatre écoles d'art et trois festivals dans cinq pays s'unissent pour offrir un enseignement nomade de l’art performance, exploration emmenée par un groupe pilote d’une vingtaine d'apprenants et enseignants. Leur parcours prend pour fil la question de l'identité – envisagée successivement de manière intersectionnelle, dans sa relation avec le collectif, en rapport avec l'environnement naturel, et confrontée à la censure. En chemin est créée une archive vivante, qui témoigne de l’expérience.

Projet soutenu par le programme de partenariats de coopération Erasmus+.

Programme et informations : voir pièce jointe

Photographie : Performer, Lou Kanche. © DR.

file
Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Prix 2022 !

PRIX-2022

À l’occasion de la proclamation des étudiant·es de Master du 29 juin, huit prix ont été remis à 13 étudiant·es pour distinguer l'excellence et la qualité de leur travail de fin d’études.

— Prix des Amis de La Cambre
9 nominé·es dont 3 prix Coup de cœur

Juliette Amigues (Design du livre)
Nina Koopmans (Gravure)
Charlotte Quinonero (Dessin)

Franscesco Battistello (Peinture)
Corention de Bellefroid (Design industriel)
Béatrice Guilleman (Céramique)
Barbara Leclercq (Dessin)
Adèle Goardet (Textes et création littéraire)
Kamand Razavi (Photographie)

— Prix SAFFCA
( Southern African Foundation For Contemporary Art)
Lucine Letassey (Photographie)

— Prix Fondation CAB
Agathe Bertin (Céramique)

— Prix MAD Graduation
Helen Van De Vloet (Design textile)
Maxime Trassebot (Design industriel)
Florent Seligmann (Stylisme et création de mode)

— Prix « Fil fou » Jean-Louis Dupont
Manuel Leromain (Design textile)

— Prix Servix
Camille Poitevin (Photographie)

— Prix du Fonds Roger De Conynck
Anna Touré et Kamand Razavi (Photographie)

— Prix Fondation Boghossian
Barbara Felgenhauer (Photographie)
Lucyle Massu (Communication visuelle et graphique)

Benoît Hennaut, directeur, Kevin Saladé, directeur adjoint, ainsi que toustes les enseignant·es et le personnel administratif et ouvrier de La Cambre, adressent leurs remerciements à tous les partenaires et félicitent toustes les étudiant·es diplômé·es et plus particulièrement les lauréat·es.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

La Cambre — Graduation Show 2022

LA-CAMBRE-IG-post-FINAL1

Exposition des projets de fin d'études des étudiant.es de Master 2022 de La Cambre.

Event Facebook

Design graphique D-E-A-L & Estelle Vanmalle

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Jurys de fin d'année et d'études

visuel jurys 2022

Les jurys de fin d'année et d études se dérouleront du 23 mai au 27 juin 2022.
Voir programme en annexe.

Le Graduation Show, exposition des projets de fin d'études des étudiant.e.s de Master, sera du 25 juin au 1er juillet 2022.
Informations à venir.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Exposition des Prix des Amis de La Cambre 2021

SWEET HOME WEB

Un parcours inédit au cœur de l'Hôtel De Bodt

Les Prix des Amis de La Cambre sont remis chaque année à trois étudiant·e·s diplômé·e·s de Master, parmi neuf lauréat·e·s sélectionné·e·s par un jury indépendant composé au sein et autour de l’association des Amis.

Artistes exposé.es :
Harold Lechien (Gravure et image imprimée)
Lili Schreiber (Stylisme et création de mode)
Lionel Dury (Dessin)
Léna Babinet (Céramique)
Xavier Duffaut (Gravure et image imprimée)
Milena Forest (Scénographie)
Paul Gérard (Espace urbain)
Charlotte Hermand (Scénographie)
Mehdi Gorbuz (Sculpture)

Devenue annuelle depuis 2019, après une longue tradition triennale, l’exposition des Prix des Amis est l’occasion pour l’école d’inviter ces neuf jeunes Alumni à déployer leur travail dans un accrochage qui leur permet déjà un saut professionnel au regard du diplôme défendu huit à neuf mois plus tôt.

Souvent connectée à nos Portes ouvertes, l’exposition est également l’occasion d’inviter un public nombreux à découvrir nos espaces en même temps que l’identité singulière de chacun·e de ces artistes et designers récemment diplômé·e·s.

Pour cette édition 2022, le projet part à la rencontre d’un immeuble emblématique, intimement lié à l’histoire de l’école, et avec lequel une page est en passe de se tourner à la faveur de notre immense projet d’un campus rassemblé à l’Abbaye de La Cambre. L’hôtel De Bodt, magnifique habitation moderniste due à Henry van de Velde, est intégré au patrimoine de l’école et en accueille les activités depuis 1967. Espaces de cours, d’atelier, mais aussi d’innombrables projets d’accrochages, de jurys, d’expositions publiques. L’exposition SWEET HOME rendra aussi hommage à ces murs dans lesquels tant d’autres l’ont précédée. Elle permettra un parcours inédit au sein d’un bâtiment dont l’histoire, les qualités architecturales et les espaces seront également rendus perceptibles au cours de la visite.

Commissariat exécutif, Lola Meotti
Photographie, Kamand Razavi

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Journée d’études — session 2022

Visuel recherche

HYBRIDER LE SENSIBLE ET LES SAVOIRS
Les chercheurs à l’œuvre à La Cambre

Cette journée d’études a pour objectif de présenter le travail de recherche en cours au sein de l'école (sur l’art, en art, par l’art). Elle se conçoit aussi comme une plate-forme d’échanges favorisant la rencontre et le dialogue en donnant la parole à différents chercheurs·euses parfois dispersé·e·s dans l’école : étudiant·e·s, enseignant·e·s, doctorant·e·s, etc.

La forme de la journée trouble intentionnellement le modèle académique en s’ouvrant à plusieurs dispositifs : présentation, retour d’expérience, table-ronde, débat, projection, exposition, performance, etc. Dans le même esprit, le contenu des échanges ne se limite pas à la présentation objective des intentions ou des conclusions d’une recherche, mais concerne tout autant la réflexion subjective sur les défis de la recherche, les situations vécues tant sur le plan intellectuel que matériel, les conditions pragmatiques de présentation des résultats d’une recherche, les rapports de force avec le modèle universitaire, etc.

Après une introduction par le directeur de l’école et le coordinateur de la recherche, la matinée est consacrée aux Mémoires de fin d’études de la Finalité approfondie et aux Doctorats en Art et sciences de l’art, tant du point de vue des mémorant·e·s et des doctorant·e·s que des encadrant·e·s de la recherche.

Après une présentation de l’asbl a/r art recherche, et du FRArt/Fonds de recherche en art par le directeur de l’école et une représentante d’a/r, l’après-midi est consacrée à l’après mémoire et doctorat, ainsi qu’aux autres formats de recherche développés au sein ou à partir de l’école.

Inscription : cliquez ici

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Laure Prouvost — "Dit Learn"

LP_dit learn_2017_video still 18 - LP

Projection et rencontre

LAURE PROUVOST
en discussion avec ANNETTE KRAUSS
(en anglais)

Inscription CLIQUEZ ICI

Laure Prouvost (1867, Lieumeconu, France) vit et travaille.
Voici une longue liste de musées et d'institutions. Une ligne, des choses intéressantes, une virgule une ligne, une liste de résidences et de prix. Une sélection de projets solo dont : un bras élastique à Copenhague, des déglutitions et des respirations à Eindhoven, Smoking Mother à Copenhague, Melting Into Another à Lisbonne, un paradis occupé à Aalst, Deep See Blue Surrounding You à Venise, Toulouse et Villeneuve d'Ascq, une salle d'attente avec des objets à Minneapolis, un nouveau musée pour Grand-Papa à Milan, un salon de thé pour Grand-Mère à Derry, une salle de karaoké à Bruxelles, un nouveau bar à vodka à l'encre de poulpe pour Gregor à Rotterdam, une agence de voyage pour un oncle à Francfort, un hall pour l'amour entre les artistes de La Haye et de Lucerne... Des sachets de thé, des sols humides et des tentacules.

Annette Krauss est artiste et conférencière. Explorant la possibilité de pratiques participatives, son travail souvent basé sur la recherche aborde l'intersection entre l'art, la politique et la vie quotidienne. Son travail s'articule autour des connaissances informelles et des processus de normalisation qui façonnent notre corps, la façon dont nous utilisons les objets, nous engageons dans des pratiques sociales et comment ceux-ci influencent la façon dont nous connaissons et agissons dans le monde. Son travail artistique émerge à travers l'intersection de différents médias, tels que la performance, la vidéo, la recherche historique et quotidienne, la pédagogie et les textes.
Elle est actuellement doctorante à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne et enseigne à l'Université des Arts HKU d'Utrecht depuis 2010.

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique.
La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Chaire à vif — 2022

Laure-Prouvost-©-Photo-by-Gene-Pittman,-courtesy-Walker-Art-Center,-Minneapolis_-WEBjpg

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique.
La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

En 2022, la seconde édition de CHAIRE À VIF recevra Laure Prouvost (1867, Lieumeconu, France). Elle vit et travaille.
Voici une longue liste de musées et d'institutions. Une ligne, des choses intéressantes, une virgule une ligne, une liste de résidences et de prix. Une sélection de projets solo dont : un bras élastique à Copenhague, des déglutitions et des respirations à Eindhoven, Smoking Mother à Copenhague, Melting Into Another à Lisbonne, un paradis occupé à Aalst, Deep See Blue Surrounding You à Venise, Toulouse et Villeneuve d'Ascq, une salle d'attente avec des objets à Minneapolis, un nouveau musée pour Grand-Papa à Milan, un salon de thé pour Grand-Mère à Derry, une salle de karaoké à Bruxelles, un nouveau bar à vodka à l'encre de poulpe pour Gregor à Rotterdam, une agence de voyage pour un oncle à Francfort, un hall pour l'amour entre les artistes de La Haye et de Lucerne... Des sachets de thé, des sols humides et des tentacules.

© Photo by Gene Pittman, courtesy Walker Art Center, Minneapolis.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Open 2022

JPO_2022_final

La Cambre organise ses Portes Ouvertes
le vendredi 18 mars, de 13h à 18h,
le samedi 19 mars, de 11h à 18h

INFORMATIONS ET PROGRAMME : CLIQUEZ ICI

  • Trois sites
  • Un point central d'information - 14 Abbaye de La Cambre
  • Une vingtaine d'ateliers ouverts
  • Deux séances d'introduction aux cours théoriques, le vendredi après-midi à 15h30 et 16h30
  • Deux séances de questions-réponses avec la direction et le conseil des étudiant.ex, le vendredi et le samedi à 14h
  • Rendez-vous en ligne
  • Projections de films d'animation et vidéos, le vendredi et le samedi
  • Expositions, performances, workshops, ...

*sous réserve des conditions d’accès public qui seront en vigueur mi mars.

.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Tell Me Louder

Tell_me_louder_ENSAV_La_Cambre

Exposition des étudiant.ex de Master de l’ENSAV La Cambre avec le soutien du HISK et Kanal - Centre Pompidou

Artistes participant·e·s: Francesco Agnelli, Francesco Battistello, Mathieu Cappiau, Robinson Catelin, Anatole De Benedictis, Thomas Gibout, Romane Iskaria, Hannah Kircher, Maud Langlais, Laure Lhoas, Octave Ly, Ara Méndez Murillo, Eunji Oh, Camille Poitevin, Kamand Razavi, Alba Suau.

Commissariat : Marion Adrian & Pieter Vermeulen Coordination du projet : Hervé Charles, Jean Pierre Müller, Pauline Emond et Valentine Himpens-David

Seize jeunes artistes aux préoccupations singulières ont mis en regard leurs travaux récents et se sont interrogé·ex sur les liens que cette proximité pouvait faire émerger.

Tell Me Louder (Dis-moi plus fort/Dis-le moi plus fort) témoigne de l’énergie que génère l’exposition en tant qu’expérience collective, mais aussi de la difficulté qu’il peut y avoir à formuler ses désirs, ses intuitions au sein d’un groupe. Ce projet est né d’une volonté commune de développer une relation plus apaisée aux œuvres, aux autres et à l’espace. Quelles sont les conditions nécessaires pour que les propositions de chacun·e puissent coexister dans un même environnement ? Entre pulsions, modulations, tâtonnements, Tell me louder attire l’attention sur ces détails, communicables ou incommunicables, qui composent un imaginaire partagé.

Ainsi, conçues spécialement par les artistes pour l’espace du HISK, certaines pièces sonores « murmurées », à peine audibles, accompagnent la visite. Glissant imperceptiblement du registre du bruit à celui du langage, ces voix incitent à différents modes d'écoute et élargissent le champ sensoriel des œuvres. Conversations en direct ou en différé, monologues intérieurs, traces sonores de manipulations; sont autant de tentatives de s’adresser intimement aux visiteur·euse·s par le biais de canaux de communication alternatifs.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Laure Prouvost — "They Parlaient Idéale"

They-Parlaient-Ideal---palais-ideallep-web

Projection et rencontre

LAURE PROUVOST

en discussion avec FLAVIEN BERGER

Laure Prouvost (1867, Lieumeconu, France) vit et travaille.
Voici une longue liste de musées et d'institutions. Une ligne, des choses intéressantes, une virgule une ligne, une liste de résidences et de prix. Une sélection de projets solo dont : un bras élastique à Copenhague, des déglutitions et des respirations à Eindhoven, Smoking Mother à Copenhague, Melting Into Another à Lisbonne, un paradis occupé à Aalst, Deep See Blue Surrounding You à Venise, Toulouse et Villeneuve d'Ascq, une salle d'attente avec des objets à Minneapolis, un nouveau musée pour Grand-Papa à Milan, un salon de thé pour Grand-Mère à Derry, une salle de karaoké à Bruxelles, un nouveau bar à vodka à l'encre de poulpe pour Gregor à Rotterdam, une agence de voyage pour un oncle à Francfort, un hall pour l'amour entre les artistes de La Haye et de Lucerne... Des sachets de thé, des sols humides et des tentacules.

Flavien Berger (1986, Paris, France) est musicien, auteur, compositeur et interprète.

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique. La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Métamorphose(s)

Copie de GIF Métamorphoses

Cette exposition des étudiant.ex de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre se propose d’explorer le thème de la métamorphose de façon multidisciplinaire.

La variété formelle des œuvres qui seront présentées (peinture, gravure, sérigraphie, photographie, céramique, couture, installation visuelle et sonore…) tentera de faire écho à la thématique, interprétée librement par chacun.ex des étudiant.ex, issus de toutes options et de toutes années d’enseignement.

L’évolution du vivant, la mutation des formes de la représentation, la difficulté pour un individu de se livrer sur ses vécus les plus intimes, ou encore la quête de soi sont quelques-unes des pistes empruntées par les œuvres que vous pourrez découvrir.

L’exposition prend place dans les anciens locaux de l’Institut National Géographique, aujourd’hui propriété de la Cambre, un bâtiment lui-même en pleine métamorphose pour devenir un lieu de création et d’expérimentations.

Exposition organisée par les étudiant.ex de La Cambre.

Exposant.ex : Simon Aubry Picaudot , Francesco Battistello, Kloé Baumgertener, Nathan Bédon-Rouanet, Marthe Boissonnade, Paola Boscato, Garance Bossion, Lucille Briffaud, Lea Buffard, Sophie Burtscher, Camille Cireddu, Marilou Dard, Nele De Paepe, Fantin Delattre, Galatée Deschamps, Camille Devulpillieres, Tom Forrest, Eve Garanger, Léo Gasiglia, Etienne Grignon, Marius Hebert, Maëlle Helias, Victoire Honoré, Léon Huneau, Valentine Jolibois, Mehdi Khya, Zoé Lambert-Bernal, Cindy Lau, Michael Lecomte, Clara Lehon, Louise Lemmens, Mara Losange, Hadrien Loumaye, Maëlle Lucas-Le Garrec, Lucien Lyon, Thaïs Marquet-Ellis, Anatole Mélot, Louise Metzger, Dan Meyer, So Jung Moon, Louise Morfouace, Muth, Camille Peyre, Nathan Pierard, Mahaut Rey, Caroline Rohn, Bérénice Rohrer-Missiaen, Pernilla Roos, Jeanne Ruelle, Abel Saglio, Jorge Sáiz Zunda, Hovic der Sarkissian, Kenza Saleh-Veschetti, Manon Souza, Mirabelle Tjeega, Hannah Todt, Michelle Tulpinck, Flore Van Eycken, Diane Waddington, Léna/o Zipper

Plus d'infos : expositions@lacambre.be

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Brussels Videonline Festival

Logo_BVF

La CENTRALE for contemporary art présente la troisième édition du Brussels Videonline Festival, un festival online de vidéos d’artistes.

Quoi ?
18 vidéos d’artistes sélectionné.e.s par 6 écoles d’art bruxelloises. Chaque école supérieure d’art partenaire a sélectionné trois films d’artistes récemment diplomé.e.s.

Quand ?
du 21 au 27 février 2022, de 18h à 17h le lendemain

Où ?
ONLINE

Suivez nos actualités sur www.centrale.brussels,
Evénement Facebook : https://fb.me/e/1sSm96uUA

Votez pour votre film favori et participez ainsi au prix du public !

Partenaires
• Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ARBA-ESA)
• École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre (La Cambre)
• École de recherche graphique (ERG)
• Institut national supérieur des arts du spectacle (INSAS)
• LUCA School of Arts
• Royal Institute for Theatre, Cinema and Sound (RITCS)

Les prix
• Prix du Public : Chaque jour, le public pourra exprimer son vote en ligne
• Prix CENTRALE : Un prix CENTRALE sélectionné par un jury composé des membres de l’équipe

Les 2 lauréat.e.s se verront octroyer un prix de 250€ chacun.e. ainsi qu’une projection publique à la CENTRALE le 13 mars 2022 à 16h (TBC).
Tou.te.s les artistes se voient verser des droits d’auteur

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Prix Médiatine

La Cambre est particulièrement bien représentée cette année au Prix Médiatine par le biais de 3 jeunes artistes de l'atelier de Photographie. Le Prix principal est octroyé à Anna Safiatou Touré, encore étudiante en Master 2 et le Prix Macors à Benoît Jacquemin (Alumni 2019). Le travail de Kamand Razavi (Master 2) a également été remarqué et est sélectionné pour l'exposition.

Prix Médiatine: Anna Safiatou Touré, Vidéo / Photographie

Prix Macors: Benoît Jacquemin, Sculpture

Sélectionnée pour l'exposition: Kamand Razavi, Photographie / Vidéo

Le Prix Médiatine est un concours pour jeunes artistes plasticien·nes belges ou résidant en Belgique, toutes disciplines confondues. À l’issue de la sélection du jury orchestré par le Centre culturel Wolubilis, une dizaine d’artistes sont retenus parmi lesquels 7 d’entre eux sont primés. Véritable laboratoire de recherches plastiques, le Prix Médiatine se veut un tremplin par le biais notamment d’une exposition à La Médiatine et de la publication d’un catalogue. Peintures, dessins, photographies, installations, art vidéo, sculptures, performances, gravures,… l’occasion de découvrir ce qui se fait aujourd’hui sur la scène artistique belge émergente.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

TERRITOIRES TISSÉS

Territoires tisses

Collaboration entre l'AVPTTA, Association pour la valorisation et la promotion du tissage traditionnel d'Abomey, les ateliers de Design textile, Design industriel et Architecture d'intérieur de La Cambre et l'EPA, École du Patrimoine africain, Porto-Novo.

Un vieillard qui meurt en Afrique, c'est une bibliothèque qui brûle.

Territoires tissés est un laboratoire collaboratif et transdisciplinaire, investissant les valeurs culturelles, techniques, patrimoniales et créatives véhiculées par la production du textile. En interrogeant l'écosystème des ateliers de tissage du Palais du Roi Agonglo à Abomey, le projet envisage la création et l’artisanat comme un levier de rencontres, d’apprentissages et d’émancipation pour tous les participants.

Financé par Wallonie Bruxelles International, avec le soutien de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Instagram @territoirestisses
agonglovo.com

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

ECART — Resonating Ceramics

Lena-Babinet_photo-Lynn-Schoonbroodt-web

Sous le nom d’ECART (European Ceramic Art & Research Team) sont réunies quatre écoles supérieures d’art et de design européennes très réputées, aux spécificités marquées et complémentaires, toutes quatre engagées de manière particulière dans le développement de la céramique contemporaine. Ces quatre écoles ont eu depuis dix ans plusieurs occasions de collaborer dans le domaine, sous l'angle d'échanges pédagogiques ou artistiques.

Sous le titre Resonating Ceramics, le réseau lance une nouvelle séquence de projets s’étendant de 2021 à 2023, avec le soutien de la Commission européenne et du fonds Erasmus +, au titre de partenariat stratégique d’innovation dans l’enseignement supérieur. L'équipe de projets a choisi d'explorer la relation entre matériau céramique et expérimentation sonore, tout en liant cette interrogation à une préoccupation basée sur la notion de rituel (au sens social et anthropologique). Matières et son donnent en effet à combiner une variété importante de multiples dans le domaine, ce qui accroit le potentiel expérimental du projet.

Cette séquence démarre cette année à La Cambre, du 25 au 29 octobre. Ci-après une partie du programme ouvert à la Communauté de La Cambre sur inscription obligatoire * :

• Performance — lundi 25 octobre à 18h, auditoire Stynen
50 Hertz
Salomé Guillemin, artiste et designer

50 Hertz est une performance de musique drone jouée avec un ensemble de céramiques et de néons amplifié par des effets.

• Performance et conférence — mardi 26 octobre à 18h, auditoire Stynen
Après résonance
Léna Babinet, artiste céramiste et ancienne étudiante diplômée de l’atelier de Céramique de La cambre

Après résonance est une performance qui explore la relation entre l’ancien et le futur, le très archaïque et l’imaginaire numérique.

Des pots de terre dans les murs de pierre : des résonateurs pour l’oreille et pour l’âme
Bénédicte Bertholon et Jean-Christophe Vanière, respectivement, archéologue et archéomètre, enseignant chercheur,

Les résonateurs, appelés pots acoustiques pour le Moyen Âge et l’époque moderne, présentent de nombreux témoignages archéologiques dans les édifices d’Europe et du pourtour méditerranéen. Ces pots de terre insérés dans les murs de pierre suscitent un questionnement interdisciplinaire et complexe visant à définir l’objectif poursuivi par les bâtisseurs pendant de nombreux siècles.

• Performance — mercredi 27 octobre à 18h, auditoire Stynen
Quartz
Christian Vialard, musicien compositeur, producteur et plasticien

Quartz fait partie d’une série de mes concerts/performances où j’utilise le son et en particulier ma guitare électrique pour expérimenter les différentes résonances des espaces dans lesquels ces performances ont lieu.
Le jeu avec les objets en céramique et porcelaine sur la guitare révèle par l’amplification une forme d’identité sonore de l’espace de la performance.

• Conférence (en anglais) — jeudi 28 octobre à 18h, auditoire Stynen
The Sound of materials
Tim Ingold, anthropologue et professeur d'anthropologie sociale à l'université d'Aberdeen (Écosse)

There can be no sound without movement, without feeling. Yet we are heirs to a way of thinking that puts all the movement, and all the feeling, on the side of our human selves, reducing the remainder of what we call ‘the material world’ to silence. Is this why we have failed so conspicuously to listen to it? In this talk, I shall argue that sound is as intrinsic to the mode of existence of materials – say of wood, or of clay – as it is to our own. But for the argument to stand, we have to reconceptualise both ‘sound’ and ‘material’, in terms of affective resonances rather than physical-mechanical properties. Against those who claim that sound has its own materiality, alongside the materiality of wood, clay, etc., I hold that sound enters into the very constitution of these materials – it makes them what they are. It is not, then, that sound is inherently material; rather, materials are inherently sonorous.

Le projet est porté par :

  • L'École nationale supérieure des arts visuels, La Cambre, Bruxelles
  • L'École nationale supérieure d'art, Villa Arson, Nice (FR)
  • La Haute école d'art et de design (HEAD), Genève (CH)
  • L'École supérieure d'arts plastiques de la Ville de Monaco, Le Pavillon Bosio, Monaco (MC)
  • EKWC: Sundaymorning@ekwc, Tilburg (centre d'artistes en résidence et centre d'excellence visant au développement de l'art, du design et de l'architecture à travers la céramique).

*Avec regret et en raison des mesures sanitaires toujours en vigueur, les rencontres, performances et conférences prennent place dans le seul cadre des activités académiques et ne permettent pas d’accueillir un public extérieur. Merci pour votre compréhension.

Léna Babinet © Lynn Schoonbroodt, 2021

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Doppelgänger

MarcinDudek2-copie-WEB

le quartier Dansaert accueille Doppelgänger, une co-production de la Ville de Bruxelles, d‘OPENART.TODAY et de KANAL-Centre Pompidou. Sous la forme d’une promenade-exposition, Doppelgänger rassemble une douzaine d'artistes émergents, représentatifs du dynamisme et de la diversité de la scène artistique bruxelloise. Cette exposition est visible à travers un parcours de 8 vitrines et 3 interventions extérieures, de la Bourse à la Maison du Projet (Atelier KANAL) de KANAL-Centre Pompidou.

En réponse à un état d’aliénation latent, renforcé par une période de quasi invisibilité et d’inexistence économique des jeunes artistes, DOPPELGÄNGER fait référence aux codes du marketing, de la production industrielle, de la production de signes de reconnaissance graphique qui animent le monde économique et artistique.

Ce parcours, à travers l’infiltration d’œuvres d’art dans des vitrines inoccupées, met en exergue la façon dont les artistes s'emparent et détournent ces codes.

Articulée principalement le long de la rue Antoine Dansaert, artère du centre-ville historiquement liée aux créateurs, accessible aux regards jour et nuit, cette exposition repense l’imbrication des secteurs culturels et économiques. Elle pose la question du lieu d’exposition des œuvres et de leur perception par une audience plus large, dans un esprit de retour à l'art public.

Le parcours aboutit à la Maison du Projet (Atelier KANAL) de KANAL-Centre Pompidou, qui accueille pour la première fois des artistes émergents, dont certain.e.s issu.e.s de La Cambre signifié.e.s en italique:

Artistes:
Marc Buchy
Cathy Coez
Marcin Dudek
Arnaud Eubelen
Pauline François
Valérian Goalec
Benoit Jacquemin
Mikail Koçak
Marine Kaiser
Tanguy Poujol
Anna Safiatou Touré
Justyna Wierzchowiecka

Commissariat : Pauline Salinas et Hervé Charles

Vitrines:
82 boulevard Anspach, 1000 Bruxelles
10 rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles
121 rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles
1 rue de la Serrure, 1000 Bruxelles
118 rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles
120 rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles
10 Quai à la Houille, 1000 Bruxelles
12 Square Sainctelette (Atelier KANAL), 1000 Bruxelles

OPENART.TODAY est une plateforme créée par Hervé Charles (artiste et professeur responsable de l'atelier de Photographie de La Cambre) dans l'intention d'imaginer, produire ou condenser des propositions artistiques qui placent l'artiste au centre du projet. Dans cette perspective, OPENART.TODAY accompagne les artistes et les structures privées ou publiques dans le développement d'expositions, de résidences, d'intégrations artistiques ou de collection.

©Marcin Dudek

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Genius Loci II

Aymeraude-du-Couedic-jerome-Bonvalot

Six artistes émergents issus de l’atelier de Dessin de La Cambre explorent le thème du génie du lieu. Jérôme Bonvalot, Jean-Baptiste Brueder, Aymeraude du Couëdic — qui est également curatrice de l’exposition —, Céleste Joly, Barbara Leclercq et Amélie Scotta déclinent le dessin sous les formes les plus diverses. Il s’agit de la réédition revue et augmentée d’une exposition qui s’est brièvement tenue fin avril 2021 à la Fondation Moonens.

Initiée par La Cambre, organisée en partenariat avec l’Espace LaVallée, avec le soutien de la Fondation Moonens, cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la Brussels Drawing Week.

Réservation obligatoire :
vernissage le 14 septembre, à partir de 18h
Cliquez ICI

Réservation obligatoire :
du 15 au 19 Septembre
Cliquez ICI

ou sur :
geniusloci2@gmail.com

©Aymeraude du Couedic et Jérôme Bonvalot

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Prix 2021 !

À l’occasion de la proclamation des étudiant·e·s de Master du 30 juin, six prix ont été remis à 15 étudiant·e·s pour distinguer l'excellence et la qualité de leur travail de fin d’études.

— Prix Fondation Boghossian
Harold Lechien (Gravure et image imprimée)
Félicien Umbreit (Céramique)

— Prix Fondation CAB
Martin Bonnaz (Peinture)

— Prix SAFFCA
( Southern African Foundation For Contemporary Art)
Résidence en Afrique du Sud et représenté à Art Brussels en 2022.
Harold Lechien (Gravure et image imprimée)

— Prix Jean-Louis Dupont « Fil Fou »
Yoann Piccardi (Design textile)

— Prix Fonds Roger De Conynck
Chloé Clément (Photographie)
Romy Berger (Photographie)
Le Fonds Roger De Conynck, géré par la Fondation Roi Baudouin, a pour objectif de soutenir la formation des jeunes photographes en vue de les aider dans le développement de leur carrière professionnelle.

— Prix De Mains De Maîtres Luxembourg
Participation à la 3e édition de la Biennale des Métiers d'Arts De Mains De Maîtres qui aura lieu du 25 au 28 novembre 2021 à Luxembourg.
Grande manifestation dédiée à l'artisanat d'art et savoir-faire d’exception, qui réunira une centaine d'artistes et créateurs.
Magoux Baeyens (Design textile)
Lynn Schoonbroodt (Céramique)

— Prix des Amis de La Cambre
9 nominé·e·s dont 3 prix Coup de cœur
Harold Lechien (Gravure et image imprimée)
Lili Schreiber (Stylisme et création de mode)
Lionel Dury (Dessin)

Léna Babinet (Céramique)
Xavier Duffaut (Gravure et image imprimée)
Milena Forest (Scénographie)
Paul Gérard (Espace urbain)
Charlotte Hermand (Scénographie)
Mehdi Gorbuz (Sculpture)

Benoît Hennaut, directeur, Kevin Saladé, directeur adjoint, ainsi que tou·te·s les enseignants·e·s de La Cambre, adressent leurs remerciements à tous les partenaires et félicitent tou·te·s les étudiant·e·s diplômé·e·s et plus particulièrement les lauréat·e·s.

Bel été et rendez-vous en septembre !

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

TROUBLE — Festival performance 11

Fragile_Barbara_PecheOriginel

Le rendez-vous de la performance à Bruxelles!

TROUBLE est depuis 2005 le rendez-vous international de la performance à Bruxelles. Depuis 2019, le festival est organisé et produit par Thor/Studio et Cie Thierry Smits, avec pour centre névralgique le studio et ses environs, au cœur de la commune populaire de Saint-Josse. Il a lieu à un rythme biennal, les années impaires.

Avec le travail, entre autres, de plusieurs étudiant.e.s de La Cambre dans la section Fragile du festival Trouble:

Hilal Aydogdu
Camille Bleker
Martin Bonnaz
Barbara Salomé Felgenhauer
Lou Kanche
Aimé.e. Rossi
Baptiste Saint-Pé

Vente des billets www.trouble.brussels

Event Facebook ICI

© Barbara Salomé Felgenhauer « péché originel »

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

LA CAMBRE — GRADUATION SHOW 2021

GraduationShow2021_800

Exposition des projets de fin d'études des étudiant.e.s de Master 2021.

Inscription obligatoire : CLIQUEZ ICI

.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Cahier Henry van de Velde n°17

Couverture cahier n°17

Herman Daled a été le premier président de l’association Fonds Henry van de Velde et il fut un président attentif, disponible, utile et généreux, pendant une quinzaine d’années – de 2004 à 2019. Sa disparition à la fin de l’année 2020 a été un choc pour tous ceux, très nombreux, qui l’avaient connu comme médecin radiologue, collectionneur et ami des artistes, amateur d’architecture aussi ; un amateur engagé, propriétaire pendant plus de 40 ans d’une des maisons les plus intéressantes réalisées par van de Velde à Bruxelles : l’hôtel Wolfers. C’est à cette maison exceptionnelle et paradoxalement peu étudiée, et à la manière très particulière dont Herman Daled a choisi d’y « être présent » qu’est consacré ce cahier-hommage.

Avec les contributions de Anne Van Loo, Martin Margiela et Chris Dercon.
Design et composition: Studio Esther Le Roy
Impression: Drifosett

L'ouvrage est diffusé aux adresses ci-dessous :

  • La Cambre, bibliothèque – Abbaye de La Cambre, 21 – 1000 Bruxelles (fermé du 05.07.21 au 22.08.21)
  • CIVA – rue de l’Ermitage, 55 – 1050 Bruxelles
  • Peinture Fraîche – rue du Tabellion – 1050 Bruxelles
  • Tropismes – Galerie de la Reine – 1000 Bruxelles
  • Wiels – Avenue Van Volxem, 354 – 1190 Bruxelles

Le Cahier Henry van de Velde n°17 est le troisième numéro  édité  par le Fonds Henry van de Velde depuis sa création en 2004. Le Fonds s’est fixé comme principal objectif de soutenir et d’accompagner l’école de La Cambre –aux plans scientifique, technique, financier et de la communication– dans la sauvegarde et la mise en valeur des archives du fondateur de l’école. L’association succ de une première association Henry van de Velde créée à La Cambre en 1960 –et dissoute en 1974.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

#WINDOWMUSEUM — Visit.Brussels awards 2021

Celeste-net--1024x684

La candidature #windowmuseum & KANAL-Centre Pompidou pour les Visit.Brussels Awards 2021 a été sélectionnée! Ils concourent dans la catégorie ‘CO-CREATION’, qui récompense la meilleure initiative collaborative entre partenaires créée dans le contexte de la crise sanitaire.

Pour voter c'est ICI

windowmuseum est une plate-forme indépendante mais participative dont l’intention est de rassembler, d’inciter ou de produire des projets artistiques concrets en réaction à cette période de crise sanitaire, politique et sociale. La plate-forme se veut aussi pérenne et évolutive en fonction du déconfinement.

Lola Meotti et Hervé Charles (artistes et enseignant.e.s à La Cambre) proposent de créer un mode de fonctionnement lié au commissariat confiné en rendant l’art à nouveau accessible au public, via l’espace public.

©Hicham Berrada - Céleste, 2014. Vidéo couleur Full HD, 5’55” ; ciel gris, fumée bleu ciel

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Fonds d’aide aux projets des étudiant.e.s de l’ENSAV La Cambre

Capture d’écran 2021-05-04 à 16.32.05

Le Fonds a pour objectif d’offrir aux étudiant.e.s de l’ENSAV La Cambre un tremplin vers l’entame de leurs parcours professionnel en les aidant à mener des projets d’exception et à atteindre l’excellence dans le projet de diplôme présenté au sein de l’école.

À cette fin, le Fonds soutient des étudiant.e.s de Master dans la préparation et la réalisation de leur projet artistique de fin d’études, que ce soit sur des besoins de voyage, de matériel ou de production, ou encore dans des actions de diffusion et de rayonnement du projet.
Chaque projet reçoit un soutien financier de 1.000 €.

Pour la session 2021, le jury s’est réuni le 30 avril 2021 et a retenu les projets suivants :

  • Enquête photographique auprès de la communauté assyrienne entre la Belgique et la France, de Romane Iskaria
  • Mark Brand, d'Harold Lechien
  • Le mot silence est encore un bruit, de Charlotte Lavandier
  • U morsu di u sole d'oru (La morsure du soleil d'or), de Laetizia Debain
  • Why are we going so fast, de Mehdi Gorbuz
  • S'il y a un sens du réel, il doit y avoir aussi un sens du possible, de Milena Forest
  • W.O.R.N. Weave Old Rags Into Nacre, de Magdalena Baeyens Magoux

Au vu du classement et de la qualité des dossiers, le Jury a par ailleurs décidé d’accorder deux prix supplémentaires (de 500 euros) au titre d’un soutien des Amis de La Cambre à : Amat Gueye et Fernando Miro.

Le Fonds d’aide aux projets des étudiant.e.s de l’ENSAV La Cambre est géré par la Fondation Roi Baudouin.

© Harold Lechien

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Au-delà du récit de l'effondrement

CRAVATTE_CONF

Conférence de Jérémie Cravatte

Nous assistons depuis quelques années à l'accélération d'un basculement écologique irréversible. Ce basculement se produit à l’heure où nos sociétés sont particulièrement fragiles et profondément inégalitaires. Effondrement, un mot qui parle enfin vrai, palpable, à la hauteur de la situation. Mais de quoi parle-t-on concrètement ? Les discours de l’effondrement, qui connaissent un succès grandissant, rendent-ils correctement compte de la situation ? Qu’elles en sont les limites et comment les dépasser ?

Nous en parlerons avec Jérémie Cravatte, militant au CADTM (Comité pour l'abolition des dettes illégitimes) et auteur de l'étude L'effondrement, parlons-en : les limites de la collapsologie, publiée chez Barricade.

Pour accéder à la conférence, cliquez ICI

Conférence à l'initiative de la Fédération des Récupérathèques, SuperFaktur et de La Cambre — École nationale supérieure des arts visuels.

https://www.facebook.com/events/446068706471777

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

OPEN AIR

OPEN DOORS—A3 RGB RED

La Cambre propose des portes ouvertes à portes closes. OPEN AIR vous emmène à la découverte des différentes réalités de l'école au travers d'une exposition publique en plein air dans les jardins de l'Abbaye de La Cambre, du 19 au 21 mars. OPEN AIR, c'est aussi des rendez-vous online pendant 3 jours avec nos équipes pédagogiques et les étudiant.e.s.

OPEN AIR, c'est aussi deux expositions à visiter sur réservation préalable ici et .

Informations et détails, vendredi 12 mars 2021 sur OPEN AIR

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

L'ADRET ET L'UBAC

visuel l'adret et l'ubac 2

Exposition d’œuvres d’ancien·ne·s étudiant·e·s diplômé·e·s en 2019 et 2020

Œuvres remarquées et sélectionnées par un jury indépendant animé par l’asbl Les Amis de La Cambre

Commissariat: Lola Meotti

Réservation de votre visite obligatoire : CLIQUEZ ICI

Construire, déconstruire, arpenter, gravir ou dévaler, passer de l’ombre à la lumière, ou de la lumière à l’ombre.
L’exposition L’adret et l’ubac se love au creux du parc de l’abbaye de La Cambre, dans l’ancienne imprimerie de l’Institut géographique national, à la lisière des nouveaux espaces de l’école et d’un coteau discret, presque sauvage. 22 ancien.ne.s étudiant.e.s de La Cambre exposent leur travail. Tous d’horizons différents, issus d’ateliers divers. L’exposition divisée en deux grands espaces prend le parti pris scénographique du contraste. D’un côté l’ombre avec des vidéos—projections comme de grandes portes à franchir, et de l’autre la lumière avec un espace plus proche de la white box conventionnelle. Les artistes n’ont en commun que d’être sortis de la même école néanmoins ils représentent une scène, un regard critique sur le monde. La mixité des pratiques nous fait traverser des territoires multiples et insolites. Ils sont tantôt abruptes et tranchants, tantôt chaleureux ou poétiques, mais toujours doubles.

Avec le soutien des Amis de La Cambre.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Roland Gori #3 et #4 — Chaire à vif

CAMBRE — Chaire a vif

En 2020 — 2021, la première édition de CHAIRE À VIF recevra Roland Gori. Initiateur de l’Appel des appels, il est professeur honoraire de Psychopathologie clinique à l’Université d’Aix-Marseille, Président d’honneur du Séminaire inter-universitaire européen d’enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse (SIUEERPP), Psychanalyste Membre d’Espace analytique. Il interviendra successivement sur les thèmes suivants :

19 octobre 2020 — 18h 30
(conférence inaugurale)
L’effondrement n’est plus à craindre, il a déjà eu lieu. L’étrange défaite de nos croyances.

3 décembre 2020
Comment le Covid-19 a révélé que nous vivions dans un monde sans esprit

— Conférence reportée à l'automne 2021

Autorité et pouvoir à l’ère des algorithmes

— Conférence reportée à l'automne 2021

L’œuvre à l’époque de la déshumanisation

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique. La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

WE HAD NO IDEA THE MICROPHONE WAS ON

final_visuels_we_had_no_idea_the_mic_was_on_Plan de travail 1 copie 3

Nous sommes cyborgs.
Nous cherchons à nous connecter les uns aux autres malgré une pandémie et malgré tout.
Entrez dans notre récit cyborgien.
Avec le son, inventons une langue cyborgienne.

http://www.q-o2.be/fr/event/we-had-no-idea-the-microphone-was-on-students-of-la-cambre/

LIVE ICI

Avec les travaux de Terje Abusdal, Léna Babinet, Chloé Delchini, Emma Delforge, Sophia Dieckschaefer, Xavier Duffaut, Perrine Estienne, Gabriel René Franjou, Silja Hubert, Margot Lassoie, Loubna Ouaqqa, Camille Poitevin, Pedro Riofrio, Apo Sanguinède, Léa Santantonios, Laetitia Troilo.

Toutes les œuvres ont été composées dans le cadre du module de Création Sonore et Musique Expérimentale initié par Céline Gillain à l’ENSAV La Cambre, en partenariat avec Q-O2 à Bruxelles.

Le module de Création Sonore et Musique Expérimentale propose un cadre privilégié d’écoute, d’expérimentation et de réflexion autour des questions liées au son, observées au travers du prisme des relations corps/ordinateur. Notre point de départ est le ‘Manifeste Cyborg’ de Donna Haraway.

Enseignantes: Julia Eckhardt, Céline Gillain, Caroline Profanter, Myriam Pruvot.

Merci à Q-O2.

©Chloé Delchini

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Les Limbes — Figures de l'isolement

visuel-Les-Limbes

Le CAL Charleroi, en partenariat avec la plate-forme artistique #WINDOWMUSEUM, présente l’exposition Les Limbes - Figures de l’isolement du 31 janvier au 28 février 2021 avec entre autres Joséphine Desmenez (diplômées 2018 de l'atelier de Photographie), Pauline François (diplômée 2020 de l'atelier de Sculpture) et Amélie Scotta (dipômée 2016 de l'atelier de Dessin).

Du monde carcéral aux prisons métaphoriques l’exposition tente de mettre en perspective le corps -que ce soit celui du modèle, de l’artiste, de l’interlocuteur, du spectateur- et l’environnement de ce corps, soit le lieu, comme contraintes d’isolement.

Commissariat : Lola Meotti

Infos et réservation obligatoire d'une plage horaire de visite : https://cal-charleroi.be/limbes-figures-de-lisolement/

WINDOWMUSEUM est une plate-forme indépendante participative créée par Lola Meotti et Hervé Charles dont l’intention est de rassembler, d’inciter ou de produire des projets artistiques concrets en repensant la question et les enjeux du modèle d’exposition traditionnel.

© Amélie Scotta

Lire plusLire moins

Prix de la Gravure et de l'Image imprimée de la Fédération Wallonie-Bruxelles

PaulToytot_CGII_4s

Pour cette 29e édition, Paul de Toytot (diplômé 2020 de l'atelier de Gravure et image imprimée) a remporté le Prix de la Gravure et de l'Image imprimée de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il a présenté, entre autres, son travail de fin d'études, Mauvaise Herbe (pointe sèche, dimensions variables).

© Centre de la Gravure et de l'image imprimée

Lire plusLire moins

Julien Ribeiro

Gran_Fury

MeetingPoint #19
Dans le cadre du cours de Performance et Art du corps

Quelle création quand on n’a plus rien à perdre ?

En partant de l’histoire des luttes contre le VIH/sida, nous explorerons la diversité de techniques militantes développées par Act-Up New York et Paris et des liens qui ont existé et qui continuent d’exister entre ces associations et les artistes. Nous nous arrêterons plus particulièrement sur David Wojnarowicz, Gran Fury et Group Material. Nous discuterons ensuite de la frontière ténue entre l’Action Directe et la Performance. Nous nous interrogerons aussi sur que faire des savoirs et techniques ? Quels futurs et quelles transmissions ? Cela sera aussi l’occasion d’échanger autour de la valeur de l’art « militant » et sa reconnaissance par le marché et par les institutions. Pour éviter toute historicisation du VIH/sida, je vous présenterai, pour finir, les enjeux contemporains de la maladie et des artistes qui travaillent, aujourd’hui, sur ces questions.

Pour participer à la conférence : les inscriptions sont closes

Anthropologue de formation, Julien Ribeiro est curateur et fondateur du Lavoir Public, espace de création dédié aux écritures en mutation à Lyon, qu’il a dirigé jusqu’en 2016. Il travaille sur les impacts qu’a le politique sur nos vies et sur nos processus de création, la place des minorités jouant un rôle central dans cette recherche.
Membre fondateur du collectif WAW (archive LGBTQI et Art contemporain), il est associé à la programmation de l’exposition David Wojnarowicz — History Keeps Me Awake at Night au Mudam (2019) et fait notamment partie du comité de suivi de l’exposition Histoire et mémoires des luttes contre le VIH/sida (2021) au Mucem de Marseille. Il travaille aujourd’hui sur les savoirs silenciés , la maladie comme partenaire en tant que curateur associé à l’Antre-Peaux (Bourges), sur le projet ACT UP : ART = ACTION au Mac Val et plus généralement aux nouvelles formes de pédagogies.

En co-diffusion au MAC VAL- Musée d'art contemporain du Val-de-Marne dans le cadre de l'exposition ACT UP : ART = ACTION – Collaboration Act Up / MAC VAL- Musée d'art contemporain du Val-de-Marne avec Julien Ribeiro

Avec le soutien du Centre Wallonie Bruxelles de Paris

© Gran Fury

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

La peinture dans la lumière / Light on Painting

Soleil-de-Minuit-Adiren-Lucca-web-actu

Journées d'étude 2020

Les pratiques artistiques, architecturales, muséales et scientifiques explorent aujourd’hui de manière innovante les usages et les caractéristiques de la lumière. À l’instar de bureaux d’architecture qui équipent les nouvelles constructions d’éclairages LED, des musées repensent la question de l’éclairage et des artistes créent des œuvres d’art à partir de nouvelles technologies lumineuses. Dans le contexte de ce changement technologique, les normes et les pratiques muséales du XXe siècle sont à interroger, tandis que l’analyse de la lumière et de ses effets sur les couleurs est redevenue un sujet scientifique de première importance. 

Un panel composé d’artistes, conservateurs et restaurateurs d’œuvres d’art, commissaires d’exposition, historiens de l’art, scientifiques et designers présenteront leurs travaux les plus récents. Dix ans après l'arrivée massive de la technologie d’éclairage LED dans les espaces publics et domestiques, ces journées offriront une perspective contemporaine, pointue et critique, sur les pratiques et les théories contemporaines de la lumière et de la couleur.

https://lightonpainting2020.be

Une coorganisation La Cambre/KIK-IRPA, à l’initiative d’Adrien Lucca dans le cadre de son projet « Light on painting » (FRArt/fnrs).

Avec le soutien du FRArt — Fonds de la Recherche en Art
Partenaire : la Villa Empain — Boghossian Foundation

Inscription / registration : LIGHT ON PAINTING

Soleil de minuit, 2017 © Adrien Lucca

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

AGONGLOVO

RIMG0715

Territoires tissés est un projet transdisciplinaire et collaboratif entre l’Association pour la valorisation et la promotion du tissage traditionnel d’Abomey (AVPTTA), l’École du Patrimoine Africain (EPA), toutes deux au Bénin, et La Cambre à Bruxelles, avec le soutien de WBI et de l’ARES (Coopération au développement). Depuis 2019, des échanges d’étudiant·e·s, de professeur·e·s et d’artisans tisserands sont en place afin d’appréhender un contexte de production artisanale exceptionnel et patrimonial, de contribuer à valoriser les textiles produits et le lieu des ateliers de tissage (dans leur environnement et leur ergonomie). Le projet interroge la création et l’artisanat comme un levier de rencontre, d’apprentissage et d’émancipation.   

Cette initiative s’inscrit dans un programme de coopération bilatérale entre le Bénin et la Belgique, jusqu’à l’horizon 2023. Un programme de 5 ans qui se construit comme un laboratoire donnant aux artisans, aux étudiant.e.s designers et architectes, ainsi qu’aux étudiant.e.s de l’EPA, l’opportunité d’investir les valeurs que transmet la production du textile et le site des ateliers : un vecteur de civilisation, d’art et de culture, de technique, une ressource patrimoniale et économique cruciale. En l’absence de toute possibilité de voyage depuis plusieurs mois, les étudiant·e·s et les équipes croisées des partenaires ont développé le site Agonglovo.com, relatif au projet et favorisant la production locale des artisans béninois.

https://agonglovo.com/ 

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA) / Beyrouth — Appel à candidatures

alba

Notre partenaire, l’Académie Libanaise des Beaux Arts à Beyrouth (ALBA), recrute la nouvelle direction de son école de mode. La Cambre est le partenaire privilégié du déploiement de ce programme depuis 2015.

Les candidat·e·s sont appelé·e·s à faire parvenir une lettre de candidature motivée et un curriculum vitae détaillé à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA) à l’adresse électronique suivante : communication@alba.edu.lb avant le 11 décembre 2020.

Voir profil de poste ci-annexé

Fondée en 1937, l’Académie Libanaise des Beaux-Arts est la première institution nationale d’enseignement supérieur au Liban. L’ALBA est une institution privée reconnue d’utilité publique depuis 1944. Depuis 1988, elle fait partie de l’Université de Balamand. Elle regroupe actuellement : l’Ecole des arts visuels, l’Ecole d’architecture, l’Ecole des arts décoratifs (sections Architecture intérieure, Arts graphiques et publicité et Design), l’Ecole de cinéma et de réalisation audiovisuelle (sections cinéma et télévision) et l’Institut d’Urbanisme. Elle accueille plus de 1000 étudiants par an et plus de 250 professeurs y enseignent.

La Licence en Design de Mode de l’ALBA est le fruit d’une collaboration conventionnée avec L’École nationale supérieure des Arts visuels (ENSAV) La Cambre à Bruxelles. Les missions de coordination pédagogique, de développement du programme et de recrutement des équipes décrites ci-dessus sont assurées en étroite collaboration avec la direction de la Section Stylisme et création de Mode de La Cambre, selon les termes de la convention en vigueur.

www.alba.edu.lb

photo ©ALBA

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

ECART — Résonances céramiques

ECART

Sous le nom d’ECART (European Ceramic Art & Research Team) sont réunies quatre écoles supérieures d’art et de design européennes très réputées, aux spécificités marquées et complémentaires, toutes quatre engagées de manière particulière dans le développement de la céramique contemporaine. Ces quatre écoles ont eu depuis dix ans plusieurs occasions de collaborer dans le domaine, sous l'angle d'échanges pédagogiques ou artistiques.

Sous le titre « Résonances céramiques », le réseau lance une nouvelle séquence de projet s’étendant de 2020 à 2022, avec le soutien de la Commission européenne et du fonds Erasmus +, au titre de partenariat stratégique d’innovation dans l’enseignement supérieur.

L'équipe de projet a choisi d'explorer la relation entre matériau céramique et expérimentation sonore, tout en liant cette interrogation à une préoccupation basée sur la notion de rituel (au sens social et anthropologique). Matières et son donnent en effet à combiner une variété importante de multiples dans le domaine, ce qui accroit le potentiel expérimental du projet. La notion de rituel ancre l'expérimentation formelle dans un contexte concret, à vocation plus utilitaire ou à̀ dimension plus esthétique et symbolique. Elle convoque par ailleurs des traditions locales et vernaculaires que l’on désire croiser et associer pour faire émerger un projet européen global. Le projet se conçoit comme un laboratoire pédagogique en quatre étapes : documentation, expérimentation formelle, expérimentation réflexive et spéculative, consolidation et analyse du processus. Ces quatre étapes productives seront suivies d'un moment de diffusion internationale (à Genève, en 2022).

L'objectif général du projet est de développer les compétences des étudiant•e•s participant•e•s et l'expertise pédagogique des organismes partenaires dans le domaine de la céramique d'art, en particulier dans une dynamique de recherche formelle et esthétique qui mette en jeu la matière intimement liée à la céramique avec d'autres paramètres techniques, formels ou conceptuels

Le projet est porté par :

  • L’École nationale supérieure des arts visuels, La Cambre, Bruxelles
  • L’École nationale supérieure d’art, Villa Arson, Nice
  • La Haute école d’art et de design (HEAD), Genève

  • L’École supérieure d’arts plastiques de la Ville de Monaco, Le Pavillon Bosio, Monaco
  • EKWC : Sundaymorning@ekwc, Tilburg (centre d'artistes en résidence et centre d'excellence visant au développement de l'art, du design et de l'architecture à travers la céramique).

Photographie
Exposition ECART n°4, “Architectures céramiques - de la structure à l’ornement”, 2019, Flux Laboratory, Genève, photo © Head – Genève, Baptiste Coulon

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

CHAIRE À VIF

Capture d’écran 2020-09-21 à 17.00.07

CHAIRE À VIF est une chaire ouverte au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre, matérialisée par un cycle de conférences au long de l’année académique.
La chaire est proposée chaque année à une personnalité européenne qui se distingue sur le plan artistique, académique, sociétal ou scientifique.

En 2020 — 2021, la première édition de CHAIRE À VIF recevra Roland Gori. Initiateur de l’Appel des appels, il est professeur honoraire de Psychopathologie clinique à l’Université d’Aix-Marseille, Président d’honneur du Séminaire inter-universitaire européen d’enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse (SIUEERPP), Psychanalyste Membre d’Espace analytique.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

SHOW OFF IS ON

LaCambreModes_LP

En juin dernier, l’épidémie que l’on sait a empêché le défilé de nouveaux talents, le plus attendu traditionnellement à Bruxelles, mais l’explosion de créativité n’est pas restée confinée. En petits comités et par voie de web interposée, les étudiant·e·s de La Cambre Mode[s], futur de la mode incarnée, ont continué de travailler, encadrés par une équipe pédagogique sur-motivée. Alors, comme une alternative au show, et pour que ces nouveaux savoir-faire soient accessibles toute l’année, l’école d’excellence bruxelloise lance le 1er octobre son site https://lacambremodes.be et y présente son SHOW OFF. Pour voir en détails et sous la plupart des angles, les vêtements imaginés et produits par ces jeunes créateurs, avec un accent sur les Masters 2, qui clôturent leur cursus avec cette collection.

Progressivement, les archives des promotions précédentes seront accessibles en ligne.
Images animées de la mode émergente, des photos signées 254FOREST et Emmanuel Laurent (Bachelor3) — et scénographiées au Studio 254FOREST, sur un casting de mannequins et d’étudiant·e·s, et réciproquement. La mode est OFF, vive la Mode.

Photo by 254Forest for La Cambre Mode/s/, Art Direction Pierre Daras, Model Sokhna Niane at IMMBruxelles — Graphic Design by TroisBarresPoint & Web development by Idlehands.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Séance académique de rentrée 2020

Visuel-newsletter-rentree

Benoît Hennaut, directeur,
Kevin Saladé, directeur adjoint,
ont le plaisir de vous inviter à la séance académique de rentrée.

Pluie d'oiseaux sur un monde abîmé
Conférence de Marielle Macé

Discours de rentrée

Remise des prix des Amis de La Cambre, de la Fondation Boghossian et de la Fondation CAB

Réservation obligatoire — Cliquez ICI

Pluie d'oiseaux sur un monde abîmé
Pendant le confinement, le paysage sonore a changé brutalement, tout le monde en a parlé. En ville, les oiseaux n’avaient plus à s’époumoner, on les réentendait enfin. Et c’était comme un rebranchement soudain, éblouissant, dissident, à un monde dont nous crevons d’être déliés. Pourtant ils continuaient à s’éteindre, les pathologies se multipliaient à la frontière hommes-bêtes, on ne connaissait toujours pas leurs noms, mais on se disait qu’on les entendait davantage, et on se cramponnait à leur chants pour se faire croire que la pandémie avait au moins quelque chose de bon pour la planète. Peine perdue. Que faire en vérité d’une douceur éprouvée si fort, dans un moment de saccage social, et quand plus personne n’avait le droit d’accompagner ses morts ? Il faut beaucoup de tact pour observer le silence…

Marielle Macé est directrice de recherche (CNRS-EHESS) et écrivain. Actuellement auteure associée au théâtre des Amandiers à Nanterre, elle fait également partie des animateurs des revues Critique, et Po&sie. Ses livres prennent la littérature pour alliée dans une réflexion critique sur les formes de la vie commune — sur ce qui nous divise, nous anime, sur ce à quoi l’on tient. Parmi ses publications récentes : Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard, 2016), Sidérer, considérer. Migrants en France 2017 (Verdier, 2017), et Nos Cabanes (Verdier, 2019), qui a inspiré de nombreux projets artistiques.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Echo / Ecart

Sarah-Minutillo-web

Dans le cadre du week-end d'ouverture de l'exposition IT NEVER ENDS John M Armleder & Guests à KANAL — Centre Pompidou, venez découvrir une série d'événements en direct, des conférences et workshops avec entre autres plusieurs étudiant.e.s de La Cambre pour des performances Echo / Ecart

Voir programme détaillé ici

Armleder est invité à investir, pour sept mois, les espaces du Showroom de l’ancien garage Citroën bruxellois. L’artiste y propose, en dialogue avec une série d’installations monumentales qu’il a spécifiquement pensées pour chacun des six plateaux bruts du lieu, une constellation d’expositions, d’événements et de rencontres qui offrent la possibilité de plonger dans son univers et celui de celles et ceux qu’il aime.

Exposition du jeudi, 24 septembre, 2020 — dimanche, 25 avril, 2021

Territoire ©Sarah Minutillo

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Graduation Show 2020

affiche expo vdb sept_20

Après des mois chahutés, des jurys reportés, des délais allongés, les diplômes 2020 de La Cambre s’offrent au regard. Dans un parcours choisi, les étudiant.e.s sortant (Master 2) de cette année inédite relèvent le défi de conclure leurs jurys par une véritable exposition collective. Autant de cartes de visite individuelles qui ensemble forment un souffle unique au sein de la création contemporaine, dans un contexte qui ne laisse personne indifférent.
À l’image de l’ensemble des acteurs du monde de l’art et de la culture, La Cambre est très heureuse de renouer avec le partage public de ce qui fait son essence : les œuvres et projets de ses étudiant.e.s.
Malgré les contraintes, et dans le respect de celles-ci, poser le geste d’être là, investir les lieux, affirmer les relations, défendre l’espace artistique et culturel comme une composante essentielle de notre société bouleversée. Soyez des nôtres !

Benoît Hennaut, directeur

Avec le soutien de visit.brussels

<><><><><><><><><><><><><><><><

Soucieux de vous accueillir dans les meilleures conditions tout en respectant scrupuleusement les règles de sécurité imposées par la situation COVID-19, nous vous invitons à réserver votre visite en remplissant le formulaire ICI

Merci de vous munir de l’e-mail de confirmation de votre inscription lors de votre venue.

Afin d'assurer une visite sécurisée et agréable pour tout visiteur, nous demandons de respecter les mesures suivantes :

  • Une jauge horaire avec des quotas a été mis en place afin de répartir le nombre de visiteurs tout au long de la journée. Veuillez respecter l'heure que vous aurez choisie.

  • Il y a un parcours préétabli (une signalétique claire indique le sens de circulation). Veuillez-vous y tenir et ne pas rester plus d’1 heure dans le bâtiment

  • À l'intérieur du bâtiment, les règles de distanciation sociale s'appliquent. Les visiteurs sont priés de garder une distance de 1,5 m. Il est interdit de monter dans l'ascenseur à plusieurs.

  • Afin de réduire le risque de contamination, le port du masque est obligatoire pour les visiteurs à partir de 12 ans.

  • À l'entrée un contrôle de sécurité sera effectué ainsi qu'une vérification de votre réservation

  • Les sanitaires et autres endroits sensibles (poignées, portes) seront régulièrement nettoyés.

  • À l’entrée et à chaque étage du bâtiment, des gels hydroalcooliques seront disponibles. Des masques seront également disponibles pour toute personne ayant oublié le sien

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Labo_Demo #2

labodemo-2

Entaille dans la création visuelle émergente

Exposition collective — Beaux-Arts de Paris et La Cambre

8 artistes et un collectif ont été sélectionné.e.s sur base des candidatures soumises par des étudiant.e.s de fin de Master à l’attention d’un jury constitué de collectionneurs, de représentants des écoles et du Centre Wallonie-Bruxelles.

Exposition avec entre autres: Agathe Duperou (atelier de Céramique), Pauline François (atelier de Sculpture), Sacha Cambier (atelier de Dessin), Harold Lechien (atelier de Gravure et image imprimée) et Alice Pandolfo (atelier de Design textile).

Commissariat : Lola Meotti assistée d’Esteban Neveu Ponce des Beaux-Arts de Paris

Les « Labo_Demo » du Centre Wallonie-Bruxelles | Paris, initiés en 2019, sont des dispositifs dédiés à valoriser la création contemporaine émergente – en arts visuels & en littératures, implémentés avec la complicité d’écoles supérieures d’arts belges et françaises.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Portes Ouvertes virtuelles

EJPO visuel

Cher.e.s candidat.e.s,

Nous n’avons pas pu nous voir, nous rencontrer ou encore échanger avec vous à l’occasion des journées portes ouvertes de l’école et nous le regrettons. Nous avons alors décidé de vous proposer une rencontre virtuelle sous forme de questions-réponses avec la direction de l’école. Deux sessions sont proposées, les 8 et 12 juin 2020 de 14h à 16h. Vous pourrez via le chat poser vos questions à Benoît Hennaut, directeur et Kevin Saladé, directeur adjoint, qui vous répondront en direct et en visio.

Ci-dessous les liens pour vous inscrire à une des deux sessions. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 1er juin 2020 15h.

Session du 8 juin :
Le nombre de places maximum pour participer aux e-JPO du 8 juin a été atteint.

Session du 12 juin :
Le nombre de places maximum pour participer aux e-JPO du 12 juin a été atteint.

Si vous avez des questions d'ordre administratif, notre secrétariat étudiant.e.s se fera un plaisir de vous répondre. Pour cela, n'hésitez pas à contacter :
• Sandro Barigand, sandro@lacambre.be — 1er cycle Bachelier
• Gérald Teixeira, gerald@lacambre.be — 2e cycle Master

Lire plusLire moins

BRUSSELS VIDEONLINE FESTIVAL

Logo_BVF

Un nouveau projet initié par la CENTRALE à la découverte de la création émergente en collaboration avec les Écoles Supérieures d’Art bruxelloises.

Cet été, la CENTRALE for contempory art propose le Brussels Videonline Festival, un nouveau festival online de vidéos d’artistes.

21 vidéos d’artistes sélectionné.e.s par 7 écoles d’art bruxelloises, avec entre autres :

  • Léa Cuadrado, étudiante master de l'atelier de Photographie
  • Marine Jacob, diplômée 2018 de l'atelier de Cinéma d'animation
  • Clara Rivault, diplômée 2018 de l'atelier de Sculpture

Du 7 au 14 juillet 2020 ONLINE : https://vimeo.com/centralebrussels

Avec le soutien de l’Échevinat de la Culture de la Ville de Bruxelles.

Lire plusLire moins

Portes ouvertes annulées

visuel-HOM-JPO-annulees

Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, les journées portes ouvertes des 20 et 21mars de La Cambre sont annulées.
Si vous désirez approfondir votre connaissance de l’école en vue de la rentrée 2020, nous vous encourageons à visiter les différentes pages dédiées de notre site web (cursus artistiques et conditions d’admission). Elles seront progressivement enrichies d’informations complémentaires dans les semaines qui viennent.
Merci de votre compréhension

Lire plusLire moins

INFRA · Inclusive Network for Refugee Artists

Logo-INFRA-fond-blancnewsletter

INFRA · Inclusive Network for Refugee Artists est un réseau destiné à favoriser l’intégration professionnelle et sociale des artistes en situation d’exil. Porté par six structures du secteur culturel et du spectacle vivant, il vise à accompagner ces artistes dans la création de liens professionnels avec le secteur culturel européen.
Ce projet est la réunion de quatre partenaires principaux, Latitudes Contemporaines (Lille, France), le Music and Drama Theatre (Tbilissi, Géorgie), le Teatro di Roma (Rome, Italie) et le Vooruit (Gand, Belgique), et de deux structures associées, l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre (Bruxelles, Belgique) et le MIR Festival (Athènes, Grèce).

INFRA · Inclusive Network For Refugee Artists est un projet accompagné par la Commission européenne dans le cadre de son programme de coopération internationale.

La Cambre développe son projet pédagogique et son programme de manière connectée aux enjeux du monde contemporain. La présence d’artistes réfugié·e·s au cœur de nos sociétés déplace nécessairement le curseur des préoccupations et des représentations, et oriente d’autres artistes initialement présent·e·s sur ce territoire d’accueil dans la manière dont ils et elles prennent position, esthétiquement ou politiquement. Ces frottements et ces effrangements sont nécessaires auprès d’un public de jeunes artistes étudiant·e·s en école d’art : de manière générale, et sur un plan contemporain de grandes tensions liées aux migrations en cours, La Cambre souhaite donc accueillir ces artistes réfugié·e·s ou déplacé·e·s en son sein par le biais des coorganisations de laboratoire dans le projet INFRA.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Surround Choices

SURROUND CHOICES

Nous sommes cyborgs.
Nous cherchons à nous connecter les uns aux autres.
Entrez dans notre récit cyborgien.
Avec le son, inventons une langue cyborgienne.

Le module de Création Sonore et Musique Expérimentale a été initié à La Cambre en 2019 par Céline Gillain et Myriam Pruvot, en collaboration avec Julia Eckhardt, Gérald Kurdian et Caroline Profanter.

Le module propose un cadre privilégié d’écoute, d’expérimentation et de réflexion autour des questions liées au son, observées au travers du prisme des relations corps/ordinateur. Notre point de départ est le ‘Manifeste Cyborg’ de Donna Haraway.

16 étudiant.es présenteront le fruit de leur travail à Q-O2 le mardi 28 janvier 2020 de 18h à 21h :
Émilie Bedin, Jean-Baptiste Brueder, Raphaëlle Dogo, Maria Fraga, Paul Gérard, Fabien Karp, Hannah Kircher, Grégory Krigier, Timothée Lee, Mathilde Letombe, Ara Méndez-Murillo, Gabrielle Mogenet, Clémence Rogge, Estelle Saignes, Lucien Schubert et Louise Servan.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Exposition — Soutenance de thèse

affiche BONFIM

Le corps et tant qu'archive de l'autre: appropriation, incorporation et transmission

Exposition et soutenance de thèse de doctorat en Art et sciences de l'art de Carolina Bonfim

Ce projet s'inscrit dans la poursuite de sa pratique artistique des dernières années, axée sur le corps et l’archive à travers une approche basée sur les arts visuels. Au moyen de différents média (photographie, vidéo, performance, texte, etc.), elle étudie les rapports entre identité, incorporation, archive immatérielle et transmission dans et par le corps.

C’est cet intérêt particulier pour la notion de corps en tant qu’archive qui l’a conduite à emprunter la voie du doctorat, comme chemin possible pour obtenir une compréhension plus vaste de la poétique de ce phénomène. Cette corrélation entre archive et corps est de plus en plus revendiquée, notamment par un certain nombre d’artistes qui considèrent le corps comme un réservoir de savoirs, voire un lieu d’héritage, et comme un véhicule capable de connecter passé, présent et futur. Que signifie archiver le corps ? En quoi cette opération diffère-t-elle de l’archivage d’objets et/ou de documents ? Comment penser un travail sur les archives à partir du corps, c’est-à-dire à partir d’un ensemble d’opérations et de méthodes qui n’aspirent pas nécessairement à l’authenticité ou à la fidélité ? Comment peut-elle montrer plastiquement des archives immatérielles ? Quelle est l’approche à adopter pour traiter les pratiques archivistiques de ce qui semble être « inarchivable » ? Telles sont les questions auxquelles elle va essayer d’apporter une réponse. À travers une pratique artistique singulière et autonome, elle va s’interroger sur la manière dont l’Autre peut être incorporé, archivé et transmis. Pour ce faire, elle a développé trois volets, trois propositions artistiques - 90 mouvements sur TECHNOGYM G6508D, Not himself, not herself, not itself et Laboratoire sur les manières de chercher, détruire, inventer, être et performer l'archive – qui constituent trois différentes approches du corps en tant qu’archive dans le but d’explorer différentes voies d’action.

Carolina Bonfim est une artiste et chercheuse née à São Paulo. Centrée sur la question des archives immatérielles, sa pratique se base sur le développement et la mise en œuvre de modes expérimentaux de transmission et de traduction. Au cours de ces dernières années, elle a mené à bien différents projets, qui ont en commun l’établissement d’un dialogue étroit avec la pensée critique. Elle a récemment exposé Not himself, not herself, not itself au Homesession Artspace (2019, Espagne). Ces travaux ont également été présentés à la Casa do Povo (2018, Brésil), au MARCO - Museo de Arte Contemporáneo de Vigo (2017, Espagne), au Centre national de danse contemporaine d’Angers (2016, France), au Museo de Arte Contemporáneo del Sur (2017, Argentine), à la Fundació Miró (2015, Espagne), à la Galerie A Gentil Carioca (2014, Brésil), au Lugar a dudas (2014, Colombie), entre autres.

Lire plusLire moins

ENTERING THE EDEN HOTEL

ENTERING-VIEW

Vues sur un territoire empreint de la fabrication d'un cerveau.

Une recherche artistique initiée par Cédric Noël, avec Mira Sanders, Joachim Olender, Laure Cottin Stefanelli, Benoît Dusart, Anaïs Chabeur et Raymond Balau.

En savoir plus

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Vostok / Activities par Lola Meotti

carole 1

Le cycle VOSTOC - implémenté en 2019 par l’équipe du Centre - dédié à l’art de la performance et inauguré par une collaboration avec le Festival Trouble (Bruxelles) - revient pour un second opus signé par la performeuse et curatrice: Lola Meotti.

L’idée motrice de cette carte blanche intitulée Activities est de réunir des artistes autour de la question du collectif, du travail et de la place de l’individu dans notre société. Performances, musiques, installations, discussions « fictionnées », autant de mises en place d’espaces de réflexions pour tenter de prendre ensemble du recul par rapport au rythme endiablé que nous impose notre économie.

Au programme, trois temps forts, au cours desquels le spectateur sera, selon son désir, déambulant, acteur, observateur.

Carole Louis, (sculptrice, céramiste, actrice de ses propres installations) sait rire et pleurer de ses constats d’un monde dont nous sommes tous acteurs. Carole Louis flirte avec nos faiblesses en créant des atmosphères dont on se sent partenaires souriants mais aussi citoyens démunis. Ici elle nous propose un voyage (trop) organisé.

Zoé Dubus et Antoine Garrec, unissent leurs talents en recréant un monde satirique, entre le "team building" et le combat solitaire d’un romantique en perdition. Zoé Dubus crée décors interactifs de paysages dévastés et Antoine Garrec, au synthé, nous raconte sa solitude et sa quête sans fin d’une love story fantasmée.

Luce Goutelle offre au spectateur la possibilité de se raconter, d’opter avec la légèreté de la fiction un point de vue sur la notion de burn out.

Une soirée de constat de l’apocalypse et de potentielle réhabilitation pour un nouveau monde!

© Carole Louis

Lire plusLire moins

Quand La Cambre illustre

LACAMBREILLUSTREOKbis-web

Dans le cadre de Picture Festival

Une exposition de dessins du cours de narration visuelle et de communication graphique de La Cambre. Ils mettent en lumière des pensées, des récits, des poèmes, des informations...
Quand le trait de la main rencontre le trait d'esprit en toute humanité.

© Mathilde Pirotte, La Cambre 2019

Territoires

LC-TERR-WEB-mailchimp

40 ans de dessin à La Cambre

Dessins de Jérôme Bonvalot, Anne Marie Finné, Pierre Lahaut, Clara Marciano, Nikolay Konstantinov Nikolov et Emmanuel Tête

La Cambre célèbre les quarante ans d’existence de son atelier de dessin avec une exposition d’œuvres de cinq artistes issus du cursus associé, réunies autour d’un grand pastel de Pierre Lahaut, fondateur de l’atelier. Tous ces dessins se présentent comme des territoires invitant à une déambulation du regard et manifestant une dimension temporelle prégnante.

En partenariat avec Brussels Drawing Week 2019

© Toulouse2 de Nikolay Konstantinov Nikolov

Artagon Live

unnamed-2

Artagon Live vous invite en immersion au cœur de la jeune création européenne le temps de 13 soirées composées de performances, d'installations interactives, de projections vidéo, d'œuvres sonores, de conférences, d’ateliers, de concerts et de DJ sets. L’événement rassemble 50 jeunes artistes déjà présentés par Artagon, ainsi que des collectifs et des musiciens originaires de tout le continent.

Entièrement dédié aux pratiques artistiques spontanées, éphémères et performatives, Artagon Live expérimente un nouveau format, entre l’exposition, la résidence d'artiste et le festival. Un laboratoire qui donne à voir l’art en train de se faire, tout en le faisant dialoguer avec les musiques actuelles, la fête et les préoccupations qui animent la jeunesse en Europe. Ces soirées ont pour écrin la Villa Radet, maison chaleureuse et intimiste entourée d’un vaste jardin, second site parisien de la Cité internationale des arts niché au cœur de Montmartre, berceau historique de la bohème et des avant-gardes.

avec entre autres : Ani Bedrossian (diplômée 2016 de l'atelier de Design textile) et Jonas Möenne (diplômé 2018 de l'atelier de Céramique).

Lire plusLire moins

Save the date

Queen Musclee

Séance de rentrée académique 2019

Benoît Hennaut, directeur,
Kevin Saladé, directeur adjoint,
ont le plaisir de vous inviter à la séance académique de rentrée.

Présentation de Queen Musclée, projet initié dans le cadre de la première session du certificat en Danse et pratiques chorégraphiques
Un projet de Louise Buléon Kayser assistée d'Allison Faye avec Rim Cividino, Camille Da Silva, Alix Merle, Livia Vincenti, Agnes Valovics

Discours de rentrée

Réception dans le Patio du 14 Abbaye de La Cambre

Le certificat en Danse et pratiques chorégraphiques est organisé en partenariat avec Charleroi danse, l’INSAS/Institut Supérieur des Arts du Spectacle, Conservatoire Royal de Bruxelles et l'UO / Université ouverte de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en collaboration avec la filière en Arts du spectacle de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication de l’Université Libre de Bruxelles.

© Cividino

Lire plusLire moins

Rétine

Rétine

Roman écrit par Théo Casciani, ancien étudiant de la formation en Écritures contemporaines, paru le 22 août 2019 aux Éditions P.O.L

En annexe, quatre pages dans Le Vif/L'Express sur l’enseignement de l’écriture en université et école d’art, avec une focale sur l'Atelier des Écritures contemporaines de La Cambre et Théo Casciani.

© Éditions P.O.L

Lire plusLire moins

LABOS-DEMOS #1 STAND

stand_A0

Exposition collective — Beaux-Arts de Paris et La Cambre

8 jeunes diplômé.e.s sélectionné.e.s par un jury constitué de collectionneurs, de représentants des Beaux-Arts de Paris, de La Cambre et du Centre Wallonie-Bruxelles Paris et ce parmi plus de 30 candidatures.

Exposition avec entre autres: Antoinette D'ansembourg (atelier de Peinture), Camille Lavier (atelier de Sculpture) et Benoit Jacquemin (atelier de Photographie).

Coordination artistique : Lola Meotti

Lire plusLire moins

Paysages de formes

Capture d’écran 2019-06-19 à 11.12.30

Paysages de formes
21e édition de L'art Chemin Faisant

avec entre autres :
Marion Beernaerts, enseignante en Design industriel
Lisa Egio et Elliot Kervyn, respectivement diplômés de l'atelier d'Espace urbain en 2015 et 2017.

Présentation de l'édition en annexe à gauche.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

All in One

affiche_all-in-one_rvb_web

Graduation Show 2019

All in One, c’est l’occasion exceptionnelle de découvrir la totalité des travaux des quelques 80 étudiant.e.s de La Cambre présentant leur jury de fin d’études (M2) en juin 2019. Un parcours à vivre au singulier comme au pluriel. Au singulier, ces 80 projets doivent être envisagés comme autant de solo-shows dans cet immense group-show, manifestations d’une identité personnelle et unique. Au pluriel, c’est l’identité collective de l’école qui s'offre dans toute la diversité de ses énergies et de ses expressions. All in One, c’est ainsi l’objectif d’un One in All dans l’individualité comme dans la globalité.

Showroom 2 — 3 — 4 — 5
Horaires du 15 au 28 juin :
du mercredi au dimanche de 12h à 20h
Ouverture non-stop du samedi 29 juin à partir de 12h jusqu’au dimanche 30 juin, 22h (dans le cadre du Festival KANAL)

Les jurys de Master s'y tiendront du 11 au 25 juin.

Les visiteurs qui souhaitent assister aux jurys à KANAL — Centre Pompidou doivent se présenter impérativement à 10h, au 7 quai de Willebroeck, 1000 Bruxelles.

Partenaire : KANAL — Centre Pompidou

Avec le soutien de la Ville de Bruxelles et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Trouble #10 — Festival de Performance

Souviens-toi, Alexane Sanchez

Dans le cadre du festival, participation d'étudiant.e.s de La Cambre aux pratiques artistiques variées. Les plus passionné.e.s montrent leurs travaux dans des endroits volontiers inattendus. Attention, fragile : à voir avec empathie, mais aussi avec émotion et audace probables...
avec entre autres : Louise Charlier, Anita de Laforêt, Sarah Korzec, Mathieu Locquet, Estelle Saignes, Alexane Sanchez, Emily Worms.

Informations et programme : https://www.trouble.brussels
Event Facebook : https://www.facebook.com/events/2141332102628249/

TROUBLE est depuis 2005 le rendez-vous international de la performance à Bruxelles. Après neuf éditions dans différents lieux (Halles de Schaerbeek, La Bellone, Bozar, ISELP, Bains : Connective, espace public...), et une parenthèse de quelques années, le festival revient dans un format plus convivial. C’est le Studio Thor – le lieu occupé par la compagnie du chorégraphe Thierry Smits – qui en sera l’épicentre désormais.

Antoine Pickels, curateur du festival.

© Souviens-toi de Alexane Sanchez

Production et organisation
Cie & Studio Thor | Thierry Smits

En partenariat avec
Bozar Performing Arts
L’ENSAV-La Cambre
Le master en arts du spectacle vivant de l’ULB
Radio Panik
L’Unité Pastorale Les Coteaux
Le Lycée Guy Cudell

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Service public francophone bruxellois
Wallonie-Bruxelles International
La Commune de Saint-Josse
Spain Arts & Culture / Service culturel et scientifique de l’Ambassade d’Espagne en Belgique
visit.brussels
l’Institut français

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Journée d'études de La Cambre — Session 2019

Ai Weiwei and Kevin Abosch

De l'art et du numérique
(de l'un de l'autre et de leur rencontre...)

Présentations, réflexions et discussions sur les croisements entre art et numérique dans le contexte pédagogique de l’école de La Cambre et plus largement dans le monde de l’art et de son enseignement. Cette journée d’étude sera animée par les enseignants et les étudiants, rejoints par une palette d’invités belges et étrangers, experts dans les domaines concernés.

Le programme s’organise autour de 3 thématiques complétées par une table de discussion sur les rapports entre pédagogie et numérique dans une école supérieure des arts, et s’achèvera par une synthèse critique des éléments abordés au cours de la journée.

• La première thématique intitulée Pratiques déviantes et libertés logicielles abordera les pratiques amateures déviant les normes logicielles de l'industrie, que les pratiques numériques en écoles d'art questionnent jusqu’ici assez peu. Quelles situations d'apprentissage peut-on développer avec ces processus révélant leur complexité infinie, à considérer désormais comme de véritables outils à penser ?

• La deuxième thématique, (Block)chain of Love, explorera comment les artistes peuvent s’emparer de la blockchain pour la transformer en un médium artistique, après avoir replacé cette nouvelle technologie sous-jacentes aux cryptomonnaies dans un contexte politique et sociétal plus vaste qui est celui des communs.

• Enfin, sous le thème Algorithmes et Big Data : une exigence de compréhension, nous questionnerons la place du sensible dans un univers de méga-données brutes aux individus rendus transparents et confrontés aux boites noires d'un monde de plus en plus opaque, frappé par la généralisation de la calculabilité.

© Kevin Abosch & Ai Weiwei, Priceless (Sharing Tea), 2018

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Henry van de Velde et le Bauhaus — Art, industrie et pédagogie

Bauhaus_Flyer-1-newsletter-et-site

En 2019, le Bauhaus fêtera ses 100 ans. Fondé en 1919 à Weimar, l’école s’est ensuite installée à Dessau et à Berlin. Fermée en 1933 par les nazis, elle n’aura existé que 14 ans sous sa forme initiale mais les idées et les techniques développées dans cette école en architecture, en art et en design marqueront le monde entier.
À cette occasion, le Fonds Henry van de Velde asbl, l’école de La Cambre et la Faculté d’Architecture de l’ULB La Cambre-Horta ne pouvaient manquer de s’interroger sur l’héritage commun légué par Henry van de Velde, à la fois au Bauhaus et à l’Institut Supérieur des Arts Décoratifs (ISAD) de La Cambre, tel qu’il s’appelait lors de sa création en 1927.

La filiation entre l’école que van de Velde anime lui-même à Weimar dès 1904 et le Bauhaus reste controversée, sinon méconnue. Pourtant, entre 1900 et 1914, van de Velde contribua à assurer à l’Allemagne un véritable leadership européen en matière d’architecture et d’arts industriels, avant que le Bauhaus ne prenne le relais de 1919 à 1933.
Quels sont les liens qui unissent le Bauhaus et Henry van de Velde ? Le Bauhaus aurait-il vu le jour sans l’engagement, précurseur, d’Henry van de Velde dans l’enseignement des métiers d’art ? Ce focus sur Henry van de Velde se déroulera en plusieurs temps : outre la publication d’un nouveau numéro des Cahiers Henry van de Velde, rédigé par Anne Van Loo et consacré aux années allemandes de Henry van de Velde, un colloque intitulé Henry van de Velde et le Bauhaus. Art, pédagogie et industrie se tiendra le 15 février 2019 au Palais des Académies.

Inscription souhaitée : communication@lacambre.be

Organisateurs
Fonds Henry van de Velde asbl, Faculté d’Architecture de l’ULB La Cambre–Horta, ENSAV La Cambre.

Partenaires
Académie royale des sciences, des lettres et des Beaux-Arts de Belgique, Ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Bruxelles.

Soutiens
Le Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias, la Cellule Architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Wallonie-Bruxelles international

Lire plusLire moins
Lire plusLire moins

Triennale du Prix «Coups de cœur» des Amis de La Cambre

posterA3_amis2018_0811newsweb

Pour sa 5e édition, la Triennale rassemble les travaux des 9 lauréats du Prix «Coups de cœur» 2016, 2017 et 2018 :
Ani Bedrossian (Design textile), Diane Levasseur (Design textile), Marine Serre (Stylisme et création de mode), Estelle De Bruyn (Conservation, restauration des œuvres d'art), Léo François (Gravure et image imprimée), Ester Manas (Stylisme et création de mode), Loup Lejeune (Gravure et image imprimée), Sophie Kirkpatrick (conservation, restauration des œuvres d'art) et Pierre Graizon (Accessoires).

Commissariat : Lola Meotti et Alain van der Hofstadt

Lire plusLire moins

Certificat d’université en Genre et Sexualité

La Cambre s’est associée à l’ULB pour proposer à partir de novembre un certificat d’université en Genre et Sexualité. Ce certificat a pour objectif de mieux appréhender le genre : le définir, en saisir sa complexité et sa richesse, le décliner dans diverses disciplines et thématiques. Il introduira également aux outils d’analyse des études de genre pour aider les étudiant.e.s à devenir des acteurs/actrices de changement.
La Cambre organisera plus spécifiquement un module (Unité d’enseignement) "Arts, corps et représentations" au sein de la formation.

Informations et inscription : cliquez ici

Lire plusLire moins

Sa Majesté le Roi à La Cambre

4-2Site

La Cambre a eu l'honneur d'accueillir, mercredi 26 septembre 2018, Sa Majesté le Roi pour une visite privée et informelle.
Six ateliers en particulier : Design du livre et du papier, Gravure et image imprimée, Typographie, Céramique, Peinture et Conservation, restauration des œuvres d’art.