Organisation des études

Les études

Projet pédagogique et artistique (extraits)

Dans le domaine des arts plastiques, visuels et de l’espace, La Cambre est l’école supérieure des Arts organisée par la Fédération Wallonie Bruxelles dans la capitale de la Belgique et de l’Europe. Cette situation politique et culturelle contribue à déterminer envers son enseignement des exigences de qualité, de pluralité et d’ouverture. En outre, La Cambre conjugue une orientation prospective et un ancrage dans l’histoire des avant-gardes qui l’ont créée. (…) Établissement d’enseignement public, La Cambre se doit d’offrir un éventail de formations aussi large que possible en fonction des moyens qui lui sont alloués. Actuellement, ces formations sont organisées en dix-huit cursus couvrant tous les champs du domaine des arts plastiques, visuels et de l’espace. Les disciplines artistiques correspondantes sont considérées comme également significatives et complémentaires entre elles, leur diversité reflétant la pluralité des pratiques à l’œuvre dans le monde de l’art. La Cambre place avant tout la création au centre de son enseignement, qu’il s’applique à l’apprentissage de savoirs ou à l’acquisition de compétences artistiques. Elle prépare les étudiants à exercer les fonctions artistiques indispensables à la société - activités généralement reconnues ou rôles à inventer. Ne représentant a priori aucun courant ni mouvement particuliers, l’École intègre dans ses programmes d’études les débats qui animent la société contemporaine. Elle est un lieu de réflexion et d’échanges. Les formations visent à promouvoir un ensemble de valeurs communes : la capacité d’initiative et d’invention, l’autonomie, la compétence, la connaissance, l’esprit critique, l’authenticité personnelle et la conscience sociale. L’enseignement à La Cambre prend en compte deux nécessités : l’approfondissement et l’ouverture. En élisant, dès l’épreuve d’admission au premier cycle, un cursus artistique déterminé, caractérisé par un mode d’expression mais aussi de réflexion, l’étudiant effectue un choix qu’il assume ensuite au long de ses études, fortifiant et approfondissant son engagement initial. La prise de conscience, nécessairement progressive, des spécificités d’un moyen d’expression conduit à l’acquisition de l’autonomie artistique. L’approfondissement est équilibré par l’ouverture. Celle-ci se concrétise entre autres dans la pluridisciplinarité, que La Cambre organise en son sein, sur base du libre choix et de l’engagement individuel. (…)

Organisation des études

Deux cycles

Les études à La Cambre sont organisées en deux cycles : le premier cycle, conduisant au grade de Bachelier (180 crédits) le second cycle, conduisant au grade de Master (120 crédits)

De manière générale, le programme du 1er cycle comprend environ 50% d’activités propres à la formation choisie (ateliers, cours spécifiques et stages éventuels) et 50% d’activités transdisciplinaires et de tronc commun. Le premier cycle est celui de l’acquisition des « fondamentaux » : savoirs, savoir-faire et méthode de travail. L’engagement personnel et l’esprit de recherche y sont encouragés, dès la première année.

Au second cycle, les activités propres à la formation choisie représentent plus de 60% du programme. Les activités transdisciplinaires et de tronc commun proposées sont le plus souvent laissées au choix de l’étudiant, permettant la construction de cursus individuels. Les stages y sont obligatoires. Le second cycle est celui de l’autonomie, de la professionnalisation et de l’internationalisation.

Dix-huit formations

L’École propose dix-huit formations différentes. Dès l’épreuve d’admission au 1er cycle, les étudiants font le choix d’une formation spécifique – un « atelier » – dans lequel ils poursuivront leurs études. Tous les formations sont organisées en deux cycles, à l’exception du cursus Accessoires exclusivement organisé au niveau du Master.

Deux formations post-diplôme

La Cambre propose deux formations post master : le Doctorat en arts et sciences de l’art (180 crédits), conjointement avec les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’accès au Doctorat est conditionné par le choix, dans le programme du Master, d’un module théorique approfondi (ou « finalité approfondie »), équivalent à 30 crédits et coorganisé avec l’université. Celui-ci inclut la rédaction d’un mémoire en cotutelle. l’Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (30 crédits), coorganisée avec le Conservatoire royal de Bruxelles. Réservée aux détenteurs d’un Master en arts plastiques, l’Agrégation forme au métier de professeur de cours artistiques dans l’enseignement secondaire supérieur et y donne accès.

Une formation continue

Depuis la rentrée 2016, La Cambre organise un Atelier des écritures contemporaines, réservé aux étudiants et jeunes auteurs qui se destinent à la création littéraire. Cette formation de 30 crédits, organisée pour l’essentiel en soirée et le samedi, est sanctionnée par l’obtention d’un certificat (niveau Master). La création d’une véritable formation à l’écriture (ateliers pratiques, cours, rencontres et conférences, workshops, etc) est une première en Belgique francophone et positionne cet enseignement comme un enseignement supérieur artistique à part entière.

Deux classes propédeudiques

La Cambre organise deux classes propédeutiques destinées aux étudiants de dernière année de l’enseignement secondaire qui souhaitent s’orienter vers l’enseignement supérieur artistique : Antichambre : la classe se tient à La Cambre, le mercredi après-midi et/ou le samedi, ainsi que pendant certaines périodes de vacances ; La Cambre Charleroi : la classe, organisée pendant une semaine intensive en juillet, se tient à Charleroi. Elle est organisée en collaboration avec le Musée d’art de la province de Hainaut, le BPS22.

Les unités d'enseignement

Les programmes annuels sont composés d’Unités d’enseignement (UE) qui regroupent chacune une ou plusieurs activités d’apprentissage et constituent des ensembles cohérents en termes de contenus et d’acquis d’apprentissage. Les unités d’enseignement sont organisées par quadrimestres, à l’exception des unités « atelier », incluant le cours artistique principal, et de certaines unités nécessitant des pratiques pédagogiques et d’évaluation continues –le mémoire par exemple. L’acquisition ou la valorisation des crédits d’études se fait unité d’enseignement par unité d’enseignement.

Les activités d'apprentissage

Les cours sont répartis selon leur nature en trois catégories : cours artistiques, cours techniques et cours généraux.

Les cours artistiques sont confiés à des praticiens actifs et engagés, qui appuient leur enseignement sur l’expérience acquise mais y introduisent aussi leurs questionnements quant aux enjeux de l’art d’aujourd’hui. Deux groupes constituent cette catégorie : les cours artistiques des options (ateliers) les cours artistiques de soutien aux options (CASO), lesquels sont communs à plusieurs formations, voire à toutes les formations.

Étroitement liés aux ateliers, les cours techniques traitent des savoirs et savoir-faire précis et utiles à l’acquisition de compétences professionnelles.

Enfin les cours généraux, qu’ils soient spécifiques ou de tronc commun, sont obligatoires au premier cycle, et optionnels au deuxième cycle de façon à permettre des programmes individuels diversifiés.

Les programmes d’études comprennent également des activités d’apprentissage autres que les cours :
les séminaires, réservés aux études de deuxième cycle. Ils sont assimilés aux cours généraux mais proposent des dispositifs pédagogiques collectifs et interactifs, et débouchent sur un travail écrit
les stages externes, intégrés au programme de l’étudiant – au premier cycle, au deuxième cycle ou aux deux. Ils sont obligatoires au deuxième cycle dans toutes les formations. le mémoire, obligatoire dans certaines formations et dans la finalité approfondie du Master
la présentation publique du travail de fin d’études et la réalisation d’un dossier écrit de fin d’études (dossier de recherche ou portfolio), obligatoires pour tous.